BFMTV

Catalogne: pour la presse, "l'impensable s'est produit"

Mariano Rajoy, le 27 octobre.

Mariano Rajoy, le 27 octobre. - Javier Soriano - AFP

La destitution de l'exécutif catalan par le gouvernement espagnol, vendredi, en réponse à la déclaration d'indépendance de la Catalogne, fait les gros titres de la presse espagnole et française.

Le sujet occupe toutes les Unes des journaux, de part et d'autre des Pyrénées. La destitution de l'exécutif catalan par le gouvernement espagnol vendredi en réponse à la déclaration d'indépendance de la Catalogne, inquiète la presse espagnole et française, ce samedi.

"La passion a pris le dessus"

Du côté des journaux français, on y voit "l'impensable", "le chaos" et "le grand saut", comme titre Libération en Une. "Les plus radicaux des indépendantistes catalans l'ont donc emporté, précipitant l'Espagne dans le chaos", juge ainsi Alexandra Schwartzbrod. "La passion a pris le dessus et l'on ne voit pas comment le pire peut être évité", analyse l'éditorialiste de Libération.

"L'impensable s'est produit"

"L'impensable s'est produit", s'émeut Arnaud de La Grange du Figaro qui pense que "les séparatistes catalans jouent la politique du pire".

Dans La Montagne/Centre-France, Bernard Stéphan trouve qu'il "y a désormais une double fracture au terme de cette journée: fracture de la Catalogne, fracture de l'Espagne". "Voilà cette fois l'Espagne bel et bien au bord du gouffre", regrette aussi Pascal Coquis (Les Dernières Nouvelles d'Alsace).

De son côté, Pierre Chausse (Le Parisien/Aujourd'hui en France) estime que "seize mois après le Brexit, c'est l'Union européenne tout entière qui est de nouveau remise en cause par la crise catalane". Il déplore que l'UE n'ait "pas pris au sérieux ces velléités séparatistes qui s'expriment pourtant depuis des années".

En Une de tous les journaux espagnols

Du côté de la presse espagnole, tous les journaux titrent bien évidemment tous sur le sujet. "L'Etat vient réprimer l'insurrection", lance ainsi sans équivoque le grand quotidien El Pais, en Une.

Plus sobrement, La Vanguardia titre "Rajoy convoque des élections pour le 21 décembre", et pointe aussi du doigt le fait que les indépendantistes catalans ne bénéficient pas du soutien de l'Europe. 

Enfin, le quotidien catalan El Periodico s'en prend à Mariano Rajoy, le chef du gouvernement espagnol: "Rajoy avorte la déclaration d'indépendance unilatérale et convoque des élections", titre le journal, qui a choisi une image forte: celle des députés catalans chantant l'hymne juste après la déclaration d'indépendance, mais siégeant peut-être au Parlement régional pour la dernière fois.

A.S. avec AFP