BFMTV
Europe
en direct

Pour le porte-parole de l'ambassade de Russie, le recul de l'armée russe "ne veut rien dire du tout"

Pour le porte-parole de l'ambassade de Russie, le recul de l'armée russe "ne veut rien dire du tout"

Alexander Makogonov, porte-parole de l’ambassade de Russie en France, le 5 octobre 2022 sur BFMTV

Les troupes ukrainiennes poursuivent leurs percées militaires dans les régions de Karkhiv et de Kherson et font reculer les soldats russes. Mardi soir, Volodymyr Zelensky a revendiqué des avancées "puissantes".

Ce direct est terminé

Merci de l'avoir suivi sur BFMTV.com.

Vladimir Poutine est "toujours en train d'alterner le brûlant et le glacial", indique François Hollande

Dans un entretien accordé à BFMTV, l'ancien président de la République François Hollande est revenu sur la personnalité du président russe, "toujours en train d'alterner le brûlant et le glacial".

Il s'est notamment rappelé des conseils que lui avait glissé Angela Merkel: "Il lui faisait souvent des compliments et Angela Merkel me disait 'c'est là qu'il est le plus redoutable, c'est quand il fait semblant d'être gentil'".

Pour François Hollande, "Vladimir Poutine est en position de faiblesse"

L'ancien président de la République François Hollane a déclaré ce mercredi dans un entretien accordé à BFMTV que Vladimir Poutine était plus que jamais isolé.

"Vladimir Poutine est en position de faiblesse, parce qu'il est isolé politiquement, fragile économiquement et en recul militairement", a-t-il déclaré.

Zelensky annonce la reprise de nouveaux villages aux Russes dans le Sud

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé mercredi que trois nouveaux villages avaient été repris par les forces de Kiev à l'armée russe dans la région de Kherson, dans le sud de l'Ukraine où les troupes de Moscou sont en difficulté.

"Novovoskressenské, Novogrygorivka et Petropavlivka dans la région de Kherson ont été libérés au cours des dernières 24 heures", a indiqué M. Zelensky dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, assurant que la contre-offensive ukrainienne "se poursuit".

"Pas du tout": le porte-parole de l'ambassade de Russie indique que Moscou n'a aucune intention d'avoir recours à l'arme nucléaire

Sur le plateau de BFMTV, Alexander Makogonov, porte-parole de l'ambassade de Russie en France, a rappelé que la stratégie nucléaire russe n'était que purement "défensive".

Il a assuré que Vladimir Poutine n'avait nullement l'intention d'avoir recours au feu nucléaire. "Pas du tout, personne ne l'a jamais dit", a-t-il assuré.

Pour le porte-parole de l'ambassade de Russie, le recul de l'armée russe "ne veut rien dire du tout"

Alexander Makogonov, porte-parole de l'ambassade de Russie en France, a déclaré ce mercredi sur BFMTV que les reculs de l'armée russe observés sur le territoire ukrainien étaient en réalité non-significatifs.

"Même si l'armée russe recule, cela ne veut rien dire du tout", a-t-il balayé.

Qu'est-ce qu'une arme nucléaire tactique et quels dégâts peut-elle provoquer?

Depuis le début du conflit en Ukraine, Vladimir Poutine a indiqué que Moscou était prêt à utiliser "tous les moyens" pour se défendre. Une idée également développée par l'autocrate tchétchène Ramzan Kadirov, qui a invité Moscou à avoir recours à des armes nucléaires tactiques.

Ces bombes atomiques dites "à faible puissance" (de 1 à 100 kilotonnes) sont bien moins destructrices que les bombes stratégiques qui sont au cœur de la dissuasion dont la puissance se compte en mégatonnes. Mais la menace reste importante.

Pour rappel, celles que les américains ont envoyés sur le Japon en 1945 avaient une puissance de 12 kilotonnes.

>> Lire notre article complet

Le ministre ukrainien de la Défense assure que de jeunes Russes mobilisés se sont déjà rendus

Sur notre antenne, Oleksiy Reznikov, le ministre ukrainien de la Défense, a indiqué que de jeunes hommes russes, mobilisés dans le cadre de la mobilisation partielle décidée par Vladimir Poutine et immédiatement envoyés en Ukraine s'étaient déjà rendus.

"Nous leur donnerons la possibilité de trouver le chemin du monde libre si on les prends contre leur gré", a déclaré le ministre.

"C'est une armée de criminels et de violeurs": le ministre ukrainien de la Défense fustige les forces de Moscou

Oleksiy Reznikov a déclaré ce mercredi sur BFMTV que l'armée russe était composée de "criminels et de violeurs". "Ce n'est pas une armée civilisée", a-t-il fustigé.

Il a également précisé que Kiev comptait reprendre sous son contrôle tous les territoires annexés par Moscou depuis février, mais également la péninsule de Crimée.

"Dans les deux ans à venir, nous verrons la chute de la Fédération de Russie", a-t-il pronostiqué.

"Les Russes ont perdu un grand nombre de leur unité d'élite", assure le ministre ukrainien de la Défense

Oleksiy Reznikov, ministre ukrainien de la Défense, a indiqué que l'armée russe avait perdu de nombreux corps d'élites depuis le début de l'offensive en février.

"J'attire votre attention sur le fait que depuis le mois de février, ils ont perdu un grand nombre de leur unité d'élite, les marines, la garde spéciale... Ils sont tous dans le cimetière ou sur le sol ukrainien", a-t-il indiqué.

Le ministre ukrainien de la Défense salue les canons "Caesar français qui ont beaucoup de succès sur le champ de bataille"

Oleksiy Reznikov, ministre ukrainien de la Défense, a salué sur BFMTV l'engagement de la France en faveur de Kiev, et notamment la livraison de canons Caesar.

"Les Caesar français ont beaucoup de succès sur le champ de bataille", a indiqué le ministre ukrainien.

La reprise de Kherson par les Ukrainiens constituerait-elle un tournant dans la guerre?

La ville ukrainienne de Kherson, occupée par les forces russes depuis mars, fait actuellement l'objet d'une contre-offensive rapide de la part des forces de Kiev.

Sa perte revêterait pour Moscou un important revers, alors que Kherson est la seule capitale administrative occupée par les Russes. Elle constitue également un enjeu géographique majeur, puisqu'elle est portuaire et est située à proximité de la péninsule de Crimée.

>> Lire notre article complet

Mondial 2030: Zelensky salue un "symbole de victoire" après l'intégration de l'Ukraine à la candidature ibérique

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a salué mercredi un "symbole de victoire" après l'intégration de son pays dans la candidature commune de l'Espagne et du Portugal pour l'organisation du Mondial-2030 de football, alors que Kiev fait face à une invasion russe.

Cette candidature "est plus qu'un symbole de la foi dans notre victoire commune", a-t-il écrit sur Twitter. "L'Ukraine perdurera, prévaudra et sera reconstruite grâce à la solidarité de ses partenaires", a-t-il ajouté.

"Poutine va-t-il perdre la guerre?"

Suivez notre soirée spéciale sur le conflit en Ukraine.

Pour l'entraîneur du Dynamo Kiev, "le football ne doit jamais s'arrêter"

L'entraîneur roumain du Dynamo Kiev, Mircea Lucescu, a appelé ses joueurs à tout faire pour battre Rennes jeudi afin de conserver leurs chances en Ligue Europa mais surtout de "faire vivre le football" ukrainien malgré la guerre. Le club est actuellement dernier du groupe.

Mais surtout, "on doit jouer pour maintenir l'enthousiasme dans cette situation difficile. C'est le plus important: maintenir la motivation pour faire vivre le football. Le football ne doit jamais s'arrêter", a insisté l'entraîneur.

Le plafonnement du pétrole russe "rendrait l'avantage à Poutine" selon le patron de Total

Le plafonnement du prix du pétrole russe, un mécanisme voulu par les pays du G7 pour limiter les revenus de Moscou, est "une mauvaise idée parce que c'est une façon de rendre l'avantage au (président russe) Vladimir Poutine", a déclaré le PDG de TotalEnergies Patrick Pouyanné ce mercredi.

"Ce dont je suis certain, c'est que si nous faisons cela, alors Poutine dira 'nous ne vendons pas notre pétrole' et le prix ne sera pas à 95 dollars, il sera à 150 dollars. Ce n'est pas quelque chose que je voudrais donner à Vladimir Poutine", a-t-il ajouté.

Vladimir Poutine "a perdu mais il ne le sait pas encore", déclare le général Michel Yakovleff

Vladimir Poutine "a perdu mais il ne le sait pas encore" a déclaré le général Michel Yakovleff sur BFMTV ce mercredi, "cela peut durer quelques jours, un effondrement, comme des mois, mais il a perdu."

"Son armée la plus forte, engagée en Ukraine, est en train de mourir sous nos yeux, on voit les derniers spasmes, il n'en reste plus grand chose. Ce sont des gens épuisés par un an d'absence et de guerre."

Le nombre de Russes entrant dans l'UE baisse de 20%

Le nombre de Russes entrant dans l'Union européenne a baissé de 20% la semaine dernière par rapport à la semaine précédente, en raison de nouvelles restrictions imposées dans les pays de l'UE, a annoncé mercredi Frontex.

Près de 53.000 ressortissants russes sont entrés dans l'UE entre le 26 septembre et le 2 octobre, dont 29.000 par la Finlande, 8.877 par l'Estonie et 8.536 par la Pologne via l'Ukraine, selon l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes.

Poutine va-t-il perdre la guerre? Des experts de BFMTV répondent à vos questions

Suivez notre édition spéciale sur la guerre en Ukraine ce soir sur BFMTV à partir de 21h, lors de laquelle des experts répondront à vos questions.

L'OCDE ouvre timidement la porte à une adhésion future de l'Ukraine

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a reconnu mercredi l'Ukraine comme "pays membre potentiel", la toute première étape vers un très long processus d'adhésion.

"Le Conseil de l'OCDE a décidé de reconnaître l'Ukraine comme un pays membre potentiel", a affirmé mercredi le secrétaire général de l'Organisation internationale Mathias Cormann, cité dans un communiqué. Il s'agit d'un stade très préliminaire à une potentielle adhésion future, à l'occasion duquel un dialogue va s'engager entre Kiev et le club international rassemblant les pays développés.

Moscou fustige l'idée d'un plafonnement du prix du pétrole russe

Le vice-Premier ministre russe en charge de l'Énergie, Alexandre Novak, a fustigé mercredi tout plafonnement du prix du pétrole russe qui "violerait les mécanismes du marché" et pourrait avoir "un effet très néfaste" sur l'industrie mondiale.

Évoquant de possibles "pénuries de pétrole" en cas d'adoption d'une telle mesure envisagée par l'UE, Alexandre Novak a une nouvelle fois averti que les entreprises russes "ne fourniront pas de pétrole aux pays qui utilisent cet instrument". L'UE doit annoncer le détail de ses nouvelles sanctions contre la Russie ce jeudi.

La Russie prête à livrer du gaz à l'Europe via Nord Stream 2

La Russie s'est dit mercredi prête à livrer du gaz à l'Europe via le gazoduc Nord Stream 2, dont une des lignes n'a pas été endommagée par des fuites, a annoncé le vice-Premier ministre en charge de l'Energie, Alexandre Novak, à l'issue d'une réunion des pays de l'Opep+ à Vienne.

"Si les décisions juridiques nécessaires sont prises par les Européens concernant sa certification et la suppression des restrictions, je pense que la Russie pourrait, dans un court laps de temps, fournir du gaz via cette ligne", a déclaré Alexandre Novak à la télévision russe.

La France va consacrer deux milliards d'euros à l'achat de munitions en 2023

La France va consacrer deux milliards d'euros à l'achat de munitions en 2023 pour ses forces armées, soit un tiers de plus que l'année passée, a affirmé mercredi le ministre des Armées Sébastien Lecornu, évoquant des "adaptations" face à la guerre en Ukraine.

"Nous vous proposons une somme exceptionnelle de deux milliards d'euros pour les seules munitions pour nos forces armées, c'est-à-dire 500 millions d'euros de plus que l'année 2022, 60% de crédits en plus par rapport à 2019", a affirmé le ministre en présentant le projet de budget 2023 devant les députés de la commission de la Défense.

"On ne peut plus survivre ici": les habitants de Koupiansk dans une situation très précaire

BFMTV est allé à la rencontre des habitants à Koupiansk (région de Kharkiv), vivant dans une grande précarité ils sont aussi pris entre les feux ukrainiens et russes. "Pas d'électricité, pas de gaz, pas d'eau, on n'a rien, on ne peut plus survivre ici", déclare une habitante de la ville qui a peur d'affronter le froid de l'hiver sans chauffage.

La moitié de la ville aurait déjà fui, restent ceux qui n'ont pas les moyens de partir.

Le chef de l'AIEA en route vers Kiev pour discuter de la centrale de Zaporijia

Le patron de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi a déclaré qu'il était "en route pour Kiev" pour discuter de la centrale de Zaporijia.

"La nécessité d'une zone de sûreté et de protection de la sécurité nucléaire (NSSPZ) autour de la centrale nucléaire Zaporijia est maintenant plus urgente que jamais", écrit-il sur Twitter.

La Russie s'approprie la centrale nucléaire de Zaporijia

La Russie s'est formellement approprié la centrale nucléaire de Zaporijia dans le sud de l'Ukraine, qu'elle occupe militairement depuis des mois, selon un décret signé par son président Vladimir Poutine. "Le gouvernement devra veiller à ce que les installations nucléaires de la centrale (...) soient acceptées comme propriété fédérale", peut-on lire dans le décret.

Pourquoi la reconquête de Kherson par les Ukrainiens peut devenir un tournant dans la guerre?

La ville de Kherson est actuellement le théâtre d'une contre-offensive rapide de la part des forces ukrainiennes qui y enchaînent les victoires. Il s'agit, depuis le début de la guerre de la seule prise significative réalisée par les soldats du Kremlin et de la plus grande ville encore contrôlée par la Russie.

Située à proximité de la péninsule ukrainienne de Crimée annexée en 2014, elle permet à la fois de contrôler les abords de la mer d'Azov mais aussi de créer une "zone tampon" entre le territoire ukrainien actuel et les régions du Donbass.

Notre article complet ICI.

Ursula von der Leyen accuse Vladimir Poutine "d'utiliser l'énergie comme une arme" de guerre

"Depuis de nombreux, Vladimir Poutine utilise l'énergie comme une arme" de guerre a déclaré ce mercredi Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne."Cette guerre est entrée dans une nouvelle phase, l'armée ukrainienne ne cesse de faire état de succès impressionants dans sa lutte contre l'agresseur", a-t-elle ajouté.

Arrivée en Roumanie d'un navire chargé de 1000 tonnes d'aide française pour l'Ukraine

Un navire parti fin septembre de Marseille avec à bord plus de 1000 tonnes d'aide pour l'Ukraine a accosté mercredi au port roumain de Constanta, en mer Noire. Ce chargement humanitaire est le plus important envoyé depuis le début de l'invasion russe et le premier partiellement dédié à la reconstruction et l'aménagement d'infrastructures d'urgence.

Le bateau contient du matériel de sécurité civile dont quinze véhicules d'incendie et de secours, huit embarcations nautiques, du matériel de sauvetage et de déblaiement, des ponts en pièces détachées ou encore cinq groupes électrogènes. Il transporte aussi du matériel de déminage, 25 tonnes de matériel médical et 60.000 rations alimentaires, selon le ministère français des Affaires étrangères.

Le dirigeant tchétchène Kadyrov promu général par Poutine

L'autoritaire dirigeant de la république russe de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, a annoncé mercredi avoir été promu au grade de colonel-général par le président Vladimir Poutine, au moment où les forces de Moscou connaissent des revers en Ukraine.

"Le président russe m'a décerné le grade de colonel-général. Le décret a été publié (...) Vladimir Vladimirovitch m'en a personnellement informé et m'a félicité", a écrit Ramzan Kadyrov sur Telegram, disant être "immensément reconnaissant" pour "la haute appréciation de (ses) mérites".

Ukraine: un haut responsable russe appelle l'armée à ne plus "mentir" sur ses défaites

Un haut responsable parlementaire russe a appelé mercredi l'armée à "arrêter de mentir" sur ses défaites en Ukraine, alors que les troupes de Moscou reculent sur plusieurs fronts.

"Les gens savent. Notre peuple n'est pas stupide. Et il voit qu'on ne veut pas lui dire ne serait-ce qu'une partie de la vérité. Cela peut entraîner une perte de crédibilité", a déclaré Andreï Kartapolov, à la tête du Comité de Défense de la Douma, la chambre basse du Parlement russe, et ancien commandant militaire.

Plus d'informations ici.

Poutine espère que la situation militaire dans les territoires annexés va se "stabiliser"

Le président russe Vladimir Poutine dit espérer que la situation militaire dans les territoires ukrainiens récemment annexés par Moscou va se "stabiliser", malgré les difficultés des troupes russes en recul face aux forces de Kiev.

"Nous partons du principe que la situation va se stabiliser et que nous pourrons développer ces zones de manière pacifique", a-t-il déclaré lors d'une réunion retransmise à la télévision.

L'Ukraine revendique des avancées militaires dans sa région de Lougansk

De nouvelles percées importantes. L'Ukraine a revendiqué des avancées dans sa région de Lougansk, dans l'est, jusqu'à présent presque entièrement contrôlée par les Russes, a déclaré mercredi son gouverneur ukrainien Sergiï Gaïdaï.

"Maintenant c'est officiel. La dés-occupation de la région de Lougansk a commencé. Plusieurs localités ont déjà été libérées de l'armée russe", a-t-il déclaré dans une vidéo postée sur Telegram, sans préciser leur noms.

"Le drapeau ukrainien y est hissé par les forces armées ukrainiennes", a-t-il poursuivi. "Nous avançons grâce à nos forces armées".

Moscou promet de reprendre les territoires perdus dans les régions annexées

Une réponse à la contre-offensive ukrainienne. Le Kremlin a promis mercredi de récupérer les territoires perdus récemment par Moscou dans les régions annexées dans le sud et l'est de l'Ukraine, tout en assurant que ces régions seront avec la Russie "pour toujours".

"Certains territoires seront repris et nous allons continuer à mener des consultations avec la population (locale) sur son souhait de vivre en Russie", a déclaré à la presse le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, interrogé sur les frontières exactes de ces régions annexées, où les forces russes ont abandonné certaines localités après des contre-offensives ukrainiennes.

150 euros par mois seront versés aux familles qui hébergent des réfugiés ukrainiens

L'Etat va verser une aide financière de 150 euros par mois aux familles françaises qui hébergent des réfugiés ukrainiens, a annoncé mercredi dans un communiqué le ministre délégué à la Ville et au Logement Olivier Klein.

"Cette mesure financière exceptionnelle permet de soutenir l'élan de générosité spontanée qui a été constaté au moment du déclenchement de la guerre en Ukraine, maillon majeur de la gestion de la crise et de l'accueil des personnes déplacées" d'Ukraine, a souligné le ministre cité dans le communiqué.

La centrale nucléaire de Zaporijia va passer sous contrôle russe

Le ministère russe des Affaires étrangères en a fait l'annonce ce mercredi. Après l'annexion de la région de Zaporijia par la Russie, la centrale nucléaire du même nom va désormais passer sous contrôle russe.

Moscou insiste pour participer à l'enquête sur les fuites des gazoducs Nord Stream

La Russie a demandé ce mercredi à participer à l'enquête sur les fuites des gazoducs Nord Stream 1 et 2, la Suède, en charge des investigations, ayant bloqué l'accès à la zone de ce sabotage présumé située en mer Baltique.

"Il devrait vraiment y avoir une enquête, naturellement, avec la participation de la Russie", a déclaré un vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Verchinine, cité par les agences de presse Tass et Ria Novosti.

Les Vingt-Sept de l'Union européenne s'accordent sur de nouvelles sanctions contre Moscou

Les Etats membres de l'Union européenne se sont mis d'accord sur une nouvelle série de sanctions contre la Russie après l'annexion de quatre régions ukrainiennes, a annoncé la présidence tchèque de l'UE.

L'accord a été conclu au niveau des ambassadeurs des Vingt-Sept. Les noms et entités ciblés par ces nouvelles sanctions doivent être publiés jeudi, ont précisé des diplomates.

Recul de l'armée russe: la contre-offensive ukrainienne à l'Est et au Sud expliquée par les cartes

Ces dernières heures, les troupes ukrainiennes ont poursuivi leurs percées militaires sur deux fronts: dans la région de Kharkiv (nord-est) et dans celle de Kherson (sud), poussant les Russes en retraite.

Cette contre-offensive ukrainienne et ce recul russe sont expliqués par des cartes diffusées par le ministère russe de la Défense.

>> Tous les détails sont à retrouver dans cet article.

Evolution de la ligne de front dans la région de Kherson
Evolution de la ligne de front dans la région de Kherson © Capture d'écran

"À chaque avancée ukrainienne s'éloigne l'horreur": le témoignage d'un habitant de Kharkiv

"La chose à laquelle nous avons cru - la victoire -, maintenant on voit que ça se rapproche: on est sûrs qu'on va gagner", affirme à BFMTV Ievgenii Lutsenko, habitant de Kharkiv, en Ukraine.

"À chaque avancée de l'armée ukrainienne, on a un tout petit peu de soulagement parce qu'on sait que ça éloigne l'horreur", poursuit-il.

Vladimir Poutine finalise l'annexion de quatre régions ukrainiennes

Le président russe Vladimir Poutine a signé la loi d'annexion de quatre régions ukrainiennes et les décrets nommant formellement à leur tête les dirigeants que Moscou y avait déjà mis en place.

Les textes signés par le dirigeant russe stipulent que les régions de Donetsk, Lougansk, Kherson et Zaporijia sont acceptées "au sein de la Fédération de Russie en conformité avec la Constitution de la Fédération de Russie".

>> Plus de détails dans cet article.

Des attaques aux drones iraniens dans la région de Kiev font un blessé

Une personne a été blessée dans des attaques aux drones kamikazes iraniens contre la ville de Bila Tserkva, à une centaine de kilomètres au sud de Kiev, a indiqué ce mercredi le gouverneur régional, une première du genre dans cette zone.

"Dans la nuit, l'ennemi a effectué des frappes aux drones kamikazes de type Shahed-136 contre Bila Tserkva", a indiqué le gouverneur Oleksiï Kouleba sur Telegram, faisant état d'un blessé et de dommages infligés à des infrastructures.

L'Ukraine a fait état en septembre des premières attaques russes effectuées à l'aide de drones de fabrication iranienne, mais celles-ci ont visé jusqu'ici principalement le sud du pays.

Bonjour à tous!

Bienvenue à ce direct consacré à l'actualité de l'offensive russe en Ukraine ce mercredi 5 octobre 2022.

BFMTV