BFMTV

Etats-Unis: des vidéos truquées de Nancy Pelosi vues des millions de fois sur internet

Nancy Pelosi le 3 janvier 2019 au Capitole à Washington.

Nancy Pelosi le 3 janvier 2019 au Capitole à Washington. - Brendan Smialowski / AFP

Ce jeudi, plusieurs vidéos truquées montrant Nancy Pelosi bredouillant et cherchant ses mots ont été diffusées sur internet.

Ce jeudi, plusieurs vidéos montrant Nancy Pelosi peinant à s'exprimer ont circulé sur les réseaux sociaux ainsi que sur YouTube. Des vidéos qui avaient été trafiquées en vue de discréditer la présidente de la Chambre des représentants américaine.

La première des vidéos trafiquées à avoir été diffusée est celle de son discours au Center for American Progress mercredi. On l'y voit bégayer, avoir du mal à s'exprimer, comme si elle était saoule ou malade.

Des journalistes du Washington Post - le quotidien qui a révélé l'affaire - et des spécialistes extérieurs ont comparé les deux vidéos, soit la vraie vidéo et sa version modifiée. La seconde version a été ralentie de 75% et ensuite retravaillée pour que que les effets du ralentissement du son ne s'entendent pas trop sur la voix de Pelosi.

Une vidéo visionnée des dizaines de millions de fois

Jeudi soir, ce "fake", avait été visionné des dizaines de millions de fois. La version postée par la page Facebook "Politics WatchDog" -un groupe connu pour être conservateur- avait été visionnée plus de 2 millions de fois, partagée plus de 45 000 fois et affichaient un total de 23 000 commentaires. 

Peu importe ici qu'il s'agisse d'une vidéo authentifiée ou d'un "fake", le mal était déjà fait. De nombreux internautes ont commenté la vidéo en qualifiant Pelosi "d'épave bredouillante" ou encore insinuant qu'elle était ivre.

Un certain nombres de médias régionaux avaient également partagé la vidéo. Et l'avocat de Trump, Ruldolph W. Giulani l'avait commentée sur Twitter avant de supprimer son tweet.

L'origine première de la vidéo demeure encore incertaine. Cependant, YouTube, expliquant que la vidéo ne respectait pas ses règles, l'a rapidement supprimée.

Facebook a annoncé qu'un acteur tiers analysait la vidéo et que si son contenu était jugé "trompeur' elle serait moins présente dans les "feed" de utilisateurs du réseau social. Jeudi soir, elle était toujours diffusée sur la plateforme qui a indiqué, par ailleurs, qu'aucune règle d'utilisation de Facebook ne stipulait que le contenu diffusé devait être "juste". De son côté, Twitter a indiqué qu'il n'avait rien à dire sur la vidéo.

Donald Trump relaye une autre vidéo trafiquée

Jeudi soir, comme le raconte CNN, une autre vidéo du même type a été diffusée par Foxnews, où un panel d'experts y réagissait, s'interpellant au sujet de l'état de santé de Nancy Pelosi et de ses compétences.

L'un d'entre eux, s'appuyant sur la vidéo, a déclaré: "J'ai 76 ans, elle est un tout petit plus âgée que moi et l'on vieillit tous différemment. Elle a beaucoup de travail et je pense que ça la fatigue (...) elle devrait se mettre un peu en recul". 

Quelques minutes plus tard, la vidéo était reprise par Donald Trump sur son compte Twitter.

La publication de ces vidéos intervient alors que la tension est à son comble entre Pelosi et Trump. Après avoir laissé entendre, il y a quelque jours, que les démocrates pourraient lancer une procédure de destitution, elle y a renoncé jeudi mais cela n'a en rien détendu l'atmosphère.

Aude Solente