BFMTV

Covid-19: l'Italie prolonge les restrictions

Des religieuses marchent sur la place Saint-Pierre déserte à cause du confinement lié à la pandémie de coronavirus, à Rome le 25 décembre 2020

Des religieuses marchent sur la place Saint-Pierre déserte à cause du confinement lié à la pandémie de coronavirus, à Rome le 25 décembre 2020 - Vincenzo PINTO © 2019 AFP

Le gouvernement a également prolongé l'interdiction de se déplacer entre les différentes régions jusqu'au 15 janvier et a confirmé que bars et restaurant resteraient fermés le week-end des 9 et 10 janvier.

L'Italie a décidé ce mardi de retarder la réouverture des lycées, dans le cadre du renouvellement des restrictions anti-Covid, au moment même où une ONG s'inquiète que des milliers d'élèves aient abandonné l'école après des mois d'enseignement à distance.

Le retour en présentiel au lycée n'aura lieu que le 11 janvier et non le 7 janvier comme prévu initialement. Les élèves plus jeunes feront, eux, leur rentrée le 7, mais seulement pour 50% de leurs cours, selon un décret adopté en Conseil des ministres dans la nuit de lundi à mardi.

En amont de cette décision au niveau national, plusieurs régions avaient déjà décidé de repousser la rentrée dans les lycées jusque fin janvier. Les élèves italiens ont eu seulement quelques mois de cours en présentiel en 2020 à cause du confinement imposé au printemps et de nouvelles restrictions adoptées à l'automne pour faire face à la deuxième vague du coronavirus. L'Italie, premier pays européen gravement touché par la pandémie, a enregistré plus de 75.000 morts.

Un risque élevé d'abandons scolaires?

L'ONG Save the Children a mis en garde ce mardi dans un communiqué contre l'impact de cette situation sur les adolescents. Selon une étude qu'elle a menée, 28% des élèves affirment avoir au moins un camarade qui a cessé d'assister aux cours, ce qui se traduirait par des dizaines de milliers d'abandons scolaires.

Selon ce sondage réalisé auprès de 1000 adolescents âgés de 14 à 18 ans, les raisons principales de ces abandons sont la difficulté à se connecter en ligne et le manque de concentration. 37% des élèves interrogés estiment que leur capacité d'étudier a été affectée négativement. Selon l'ONG, la plupart des élèves ne disposent pas de l'équipement ou de l'espace de travail pour travailler efficacement de chez eux.

"Nous sommes confrontés au risque que de longues absences de l'école se transforment en abandon permanent et que nombre d'adolescents, dans un contexte de grave crise économique, finissent par grossir les rangs des travailleurs exploités", a estimé la directrice de l'ONG pour l'Italie et l'Europe, Raffaela Milano, citée par le communiqué.

L'interdiction de se déplacer entre régions prolongée

Dans son nouveau décret, le gouvernement a également prolongé l'interdiction de se déplacer entre les différentes régions jusqu'au 15 janvier et a confirmé que bars et restaurant resteraient fermés le week-end des 9 et 10 janvier.

Toute la péninsule a été classée en zone "rouge" à fort risque de contagion durant les fêtes de fin d'année, qui s'achèvent en Italie le 6 janvier à l'occasion de la fête de l'Epiphanie, jour férié en Italie.

S.B.-E. avec AFP