BFMTV

Corée du Sud: plus forte hausse de cas de coronavirus en 7 semaines

Des habitants de Séoul (Corée du Sud), portant un masque, le 24 mai 2020 (PHOTO D'ILLUSTRATION).

Des habitants de Séoul (Corée du Sud), portant un masque, le 24 mai 2020 (PHOTO D'ILLUSTRATION). - Ed JONES / AFP

La Corée du Sud a découvert un nouveau foyer de contamination dans un entrepôt de la banlieue de Séoul. Le non-respect des mesures d'hygiène pourrait en être à l'origine.

Pendant un temps le deuxième pays le plus touché au monde, la Corée du Sud est depuis louée comme un modèle de lutte contre le coronavirus. Mais ce mercredi, le pays fait état de la plus forte augmentation du nombre de cas depuis sept semaines. Elle fait suite à l'apparition d'un foyer de contamination dans un entrepôt de la banlieue de Séoul.

Un non-respect des règles sanitaires à l'origine ?

Les autorités ont annoncé que 40 nouveaux cas avaient été enregistrés mercredi, portant à 11.265 le nombre de personnes contaminée par le nouveau coronavirus. La plupart des cas testés positifs ont été recensés dans l'agglomération de Séoul, très densément peuplée. Il s'agit de la plus forte augmentation depuis l'annonce, le 8 avril, de 53 nouveaux cas.

Un foyer de contagion, comprenant 36 personnes, a été identifié au sein d'un entrepôt appartenant à une société de commerce électronique, Coupang, situé à Bucheon, dans la banlieue de Séoul, selon les Centres coréens de contrôle et de prévention des maladies (KCDC).

"On soupçonne que les règles de base n'ont pas été imposées dans l'entrepôt", a déclaré le vice-ministre de la Santé, Kim Gang-lip. "Si les règles de quarantaine ne sont pas appliquées sur les lieux de travail, cela pourrait entraîner une contamination massive", a-t-il rappelé.

Stratégie agressive de test de la population

La Corée du Sud a commencé à assouplir les restrictions ordonnées pour combattre le coronavirus. Les musées et les églises ont rouvert alors que certains sports professionnels ont repris leur saison, notamment le baseball et de football, bien que les rencontres se déroulent à huis clos.

Mercredi, plus de deux millions d'élèves ont repris le chemin de l'école. Séoul est parvenu à maîtriser l'épidémie sans imposer de confinement général, grâce à une stratégie très agressive de tests au sein de la population et à une observance très rigoureuse par la population des règles de distanciation sociale.

E.P avec AFP