BFMTV

Attentat à Istanbul: "J’ai fait le mort", témoigne un Français blessé

Denis, un Français de Montluçon, était présent dans la discothèque d’Istanbul touchée par un attentat dans la nuit du Nouvel an.

"C’était vraiment un film d’horreur", a témoigné Denis ce lundi au micro de BFMTV. Le Français, qui fêtait le Nouvel an dans une discothèque d’Istanbul, en Turquie, a assisté à l’attentat qui a fait 39 morts. Ce jeune homme, dont la lucidité a sauvé sa vie, a reçu plusieurs balles au thorax.

"C’était vraiment un film d’horreur, c’est passé vraiment vite. Au début, je pensais que c’était une bagarre. Mais quand j’ai vu des personnes crier et courir vers la mer, j’ai vite compris", a-t-il confié.

Il est notamment venu au secours d’une personne "traumatisée" en l’aidant à se baisser pour éviter les tirs de l’assaillant, qui est toujours recherché à l'heure actuelle. "J’ai fait le mort, je perdais beaucoup de sang et j’ai pris ma main pour faire en sorte de ne pas trop en perdre", a assuré le jeune homme qui a "fait tout son possible pour rester réveillé".

Un père inquiet

Muhsin Celiker, son père, a été prévenu par un cousin également présent dans l’établissement. "Paniqué", l’homme, qui s’est rendu sur place, ne "trouvait pas l’hôpital" où son fils était pris en charge. C’est son frère qui l’a aidé et lui a permis de le retrouver.

Une vingtaine d’étrangers figurent parmi les 39 personnes abattues dans cette boîte de nuit. Selon les médias turcs, l’assaillant a tiré entre 120 et 180 balles au cours de l’attaque qui a duré environ sept minutes.

Julie Breon avec Johanne Portal, Rym Bey et Maxime Devaux