BFMTV

Attaque de Londres: l'identité de l'assaillant révélée par la police

Le nom et le profil de l'auteur de l'attaque ayant tué quatre personnes ce mercredi à Londres ont été dévoilés ce jeudi par la police britannique.

Le nom et le profil du terroriste ayant pris la vie de quatre personnes et occasionné des blessures chez quarante d’entre elles ce mercredi à Londres, dans le quartier de Westminster, ont été révélés par Scotland Yard via un communiqué ce jeudi. L'assaillant s'appelait Khalid Masood. Comme les autorités britanniques l’avaient annoncé précédemment l’auteur de l’attaque de Londres est né au Royaume-Uni.

Il est né dans le Kent, c’est-à-dire dans le sud-est de l’Angleterre, il y a 52 ans. Il ne vivait plus, cependant, dans cette province du Royaume et résidait dernièrement dans les West Midlands, dans le centre de l’Angleterre, où il avait emménagé récemment.

Connu pour des faits de "possession d'armes, agressions, désordre public"

Le parcours judiciaire de l’individu se précise également. Theresa May avait affirmé que le MI5 (les services de renseignements locaux) l’avait placé sous surveillance auparavant, en raison de lien avec "l’extrémisme violent". Elle avait ajouté qu’il n’était plus soumis à cette surveillance. En complément, la police métropolitaine de Londres a annoncé ce jeudi qu’il ne "faisait l’objet d’aucune enquête en cours" mais qu’il avait été inculpé à plusieurs reprises notamment pour "possession d’armes" mais aussi pour "agressions et désordre public". Les services de renseignements ne disposaient pas "d'éléments sur son intention de mener une attaque terroriste". 

Huit personnes ont été arrêtés à Londres et à Birmingham en lien avec l'attaque survenue mercredi dans la capitale britannique. Si l'enquête porte notamment sur la ville de Birmingham, c'est parce que c'est dans cette ville, connue pour abriter une mouvance islamiste radicale, que l'assaillant avait loué la voiture. Ce jeudi, Daesh, par l'entremise de son "agence" Amaq, a revendiqué l'attaque de Londres, qualifiant Khalid Masood, sans donner son nom, de "soldat de l'Etat islamique". 

Le site de la chaîne de télévision CNN a apporté quelques détails supplémentaires sur le parcours de Khalid Masood. Sa première condamnation, pour "dommages criminels", remonte à novembre 1983. La dernière sentence prononcée contre lui était intervenue en décembre 2003. On lui reprochait la possession d'un couteau. 

R.V. avec AFP