BFMTV
Russie

Ukraine: un survivant des camps nazis âgé de 96 ans tué dans un bombardement russe à Kharkiv

Boris Romantschenko au mémorial de Buchenwald.

Boris Romantschenko au mémorial de Buchenwald. - Stift. Gedenkstätten Buchenwald und Mittelbau-Dora 1 300 Tweets Voir les nouveaux Tweets Ouvre la photo de profil Stift. Gedenkstätten Buchenwald und Mittelbau-Dora

Le Mémorial du camp de Buchenwald a annoncé la mort d'un rescapé des camps de concentration nazis, tué dans le bombardement de son appartement à Kharkiv, en Ukraine.

Un ancien rescapé de quatre camps de concentration de la Seconde Guerre mondiale, Boris Romantschenko, 96 ans, a été tué vendredi lors d'un bombardement russe qui a touché son appartement dans la ville de Kharkiv, selon le Mémorial du camp de Buchenwald, qui a fait part de la nouvelle. "Nous sommes sous le choc", est-il écrit dans le communiqué.

"C'est avec horreur que nous rapportons la mort violente de Boris Romanchenko dans la guerre en Ukraine. L'ancien prisonnier de Buchenwald et vice-président du Comité international Buchenwald-Dora et commandements pour l'Ukraine (IKBD) est décédé vendredi à Kharkiv", écrit le Mémorial dans une publication Facebook.

Un homme détenu dans plusieurs camps nazis

Selon ce dernier, le nonagénaire était né le 20 janvier 1926 dans la région de Soumy, au nord-est de l'Ukraine. Une peine de travail obligatoire en Allemagne lui avait été imposée à Dortmund en 1942.

Après une tentative d'évasion, il avait été envoyé au camp de Buchenwald en octobre 1943, et avait également effectué des travaux forcés à Peenemünde, Mittelbau ou encore Bergen-Belsen.

Selon sa petite-fille, il vivait dans un immeuble de plusieurs étages à Kharkiv, touché par un obus. Toute sa vie, Boris Romanchenko a travaillé à faire perdurer la mémoire des victimes des crimes nazis.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV