BFMTV

Angleterre: projet d’attentat de l’Etat islamique contre la reine déjoué

Elizabeth II, reine d'Angleterre

Elizabeth II, reine d'Angleterre - ADRIAN DENNIS / AFP

David Cameron a annoncé lundi qu’il avait autorisé une frappe de drone en Syrie fin août contre deux jihadistes britanniques qui projetaient de commettre un attentat. C’est en réalité la reine d’Angleterre Elizabeth II qui était visée, révèle le Daily Telegraph ce mardi.

S’exprimant devant la Chambre des communes, David Cameron a donné peu d’explications sur cette frappe aérienne en Syrie. Il s’est contenté de préciser que les deux jihadistes avaient été tués dans la région de Raqqa en Syrie. L’un d’entre eux visait une cérémonie de commémoration publique qui a eu lieu cet été au Royaume-Uni. Il est fort probable qu'il s'agisse de la cérémonie du 15 août, qui commémorait la capitulation du Japon lors de la Seconde Guerre mondiale, il y a 70 ans. La reine d’Angleterre, le prince Charles ainsi que le premier ministre David Cameron étaient présents.

C’est sur cette base que le Premier ministre britannique a autorisé cette frappe en Syrie. Une décision controversée: pour la première fois que, le Royaume-Uni a lancé une frappe aérienne dans un pays contre lequel il n’est pas officiellement engagé militairement.

la rédaction