BFMTV

Vague de froid aux Etats-Unis: jusqu'à -53 degrés ressentis dans le nord du pays

Le nord des Etats-Unis a été atteint, mercredi, par une vague de froid extrême venue de l'Arctique. Les autorités ont mis en place des mesures d'urgence pour protéger les populations les plus fragiles alors que, selon les médias, au moins cinq personnes sont mortes dans le vent glacial.

"Il y a le froid, et il y a LE FROID!", ont mis en garde les services météorologiques américains (NSW): "un FROID extrême et dangereux". Le nord des Etats-Unis a été atteint, mercredi, par un vortex polaire - une masse d'air glacial qui se situe habituellement au niveau de l'Arctique -, responsable de températures extrêmes. Les autorités ont mis en place des mesures d'urgence pour protéger les populations les plus fragiles alors que, selon les médias américains, au moins cinq personnes sont déjà mortes dans le vent glacial.

Dans les plaines du Nord, la région des Grands lacs et le nord du "Midwest", les ressentis devaient être compris entre -34 et -51 degrés Celsius selon le NWS. Dans le nord-ouest du Minnesota, le mercure est finalement descendu à -40 degrés Celsius à six heures du matin dans la petite ville de Mahnomen, avec un ressenti à -53 degrés. 

Les autorités de l'Illinois, du Wisconsin et du Michigan ont émis des bulletins d'alerte pour mercredi, qui devait être la journée la plus froide de cet épisode polaire. Dans ces trois Etats, 60 millions d'habitants sont affectés.

"Je ne peux plus sentir ma peau"

A Chicago, la troisième ville du pays surnommée la "ville des vents", il a fait jusqu'à -30 degrés en matinée et -26 dans l'après-midi mercredi. Des blocs de glace ont envahi les canaux de la ville et les rives du lac Michigan ont gélé. 

"Je me sens presque comme de la glace, je ne peux plus sentir ma peau", a témoigné Leon Gilbert, 31 ans, employé dans un café du centre-ville déserté par la population. 

Sur ordre de la gouverneure du Michigan, les administrations de l'Etat sont fermées jusqu'à vendredi et les fonctionnaires considérés comme non essentiels sont restés chez eux. Les écoles ont également fermé alors que le mercure devait rester entre -30 et -40 degrés Celsius, ce jeudi, selon le NWS.

Les sourcils et les cils de Frank Lettiere ont gelés alors qu'il marchait le long du Lac Michigan, à Chicago le 30 janvier 2019
Les sourcils et les cils de Frank Lettiere ont gelés alors qu'il marchait le long du Lac Michigan, à Chicago le 30 janvier 2019 © JOSHUA LOTT / AFP

"#RestezAuChaud"

Tous les trains urbains Metra Electric étaient à l'arrêt mercredi matin et jusqu'à "nouvel ordre", selon la société de transport. Enfin, le trafic aérien est également perturbé. Plus de 2500 vols intérieurs, en provenance ou à destination des Etats-Unis, ont été annulés. 

La mairie a lancé sur Twitter le hashtag "RestezAuChaud" pour décourager la population de sortir.

Plus de 270 "centres de réchauffement" ont été mis en place dans des bâtiments fédéraux, des centres sociaux, des bibliothèques et même des commissariats de police pour ceux ayant besoin d'un endroit chaud, notamment les quelque 16.000 sans-abris de la ville.

Mardi, Donald Trump avait réagi à l'annonce de cette baisse extrême des températures en appelant de ses voeux un retour rapide du réchauffement climatique. 

Clémentine Piriou avec AFP