BFMTV

Une célèbre émission américaine pour enfants met en lumière un personnage autiste

Julia, un nouveau personnage autiste du programme Sesame Street

Julia, un nouveau personnage autiste du programme Sesame Street - Youtube

Julia, une marionnette jaune aux cheveux orange, va voir le jour dans le programme télévisé pour enfants populaire Sesame Street aux États-Unis. Sa particularité: elle souffre d'autisme.

C'est une marionnette jaune aux cheveux orange qui aime les fleurs, chanter, jouer, dessiner. Mais semble parfois ailleurs. Il lui arrive aussi d'être plus lente que ses autres petits camarades. Julia a 4 ans et souffre d'autisme. Sesame Street, une série télévisée éducative américaine très populaire, donnera vie au mois d'avril au personnage d'une petite fille autiste.

"Nous sommes très heureux de vous annoncer qu'un nouvel ami nous rejoint sur Sesame Street! Notre nouvel ami est Julia, c'est une enfant de 4 ans qui est autiste", a annoncé le programme sur sa page Facebook.

"Les troubles se manifestent de façon différente"

Sesame Street est une institution aux États-Unis depuis près de cinquante ans. Le programme diffusé depuis 1969, qui s'adresse aux enfants, met en scène des personnages colorés, comme Big Bird, un grand oiseau jaune, ou Elmo, une boule de poils rouges avec un nez orange. 

Julia existait déjà dans les livres du même nom. Les scénaristes ont mis plusieurs années à la créer, consultant psychologues et parents d'autistes.

"Dès le début, on s'est demandé comment nous pourrions parler d'autisme dans Sesame Street", a confié sur CBS Christine Ferraro, scénariste du programme. "C'est difficile parce que les troubles de l'autisme se manifestent de façon différente selon les personnes atteintes."

Un enfant sur 68 souffre d'autisme

Pour Stacey Gordon, la marionnettiste de Julia également mère d'un petit garçon autiste, la création de ce personnage est une grande avancée.

"Si les amis de mon fils avaient été exposés à ce type de comportements à travers une émission de télévision avant qu'ils ne le découvrent en classe, ils n'auraient peut-être pas eu peur, a-t-elle confié à CBS. Ils ne se seraient pas inquiétés quand il a pleuré. Ils auraient su qu'il joue de manière différente et que tout va bien." 

Stacey Gordon souhaite avant tout "qu'elle ne soit pas Julia, l'enfant autiste de Sesame, mais qu'elle soit juste Julia". Aux États-Unis, un enfant sur 68 souffre d'une forme d'autisme.

Céline Hussonnois-Alaya