BFMTV

Tempête Harvey: il transforme ses deux magasins de meubles en refuges

Une famille réfugiée dans un magasin de meubles à Houston, le 30 août 2017

Une famille réfugiée dans un magasin de meubles à Houston, le 30 août 2017 - Brendan Smialowski-AFP

Le patron de deux magasins de meubles de Houston, au Texas, a décidé d'ouvrir ses portes pour accueillir les rescapés de la tempête Harvey.

Il a fait de ses magasins des refuges. Alors que 33 personnes ont trouvé la mort depuis que le sud du Texas est frappé par des pluies torrentielles et des inondations, qui ont provoqué l'évacuation de dizaines de milliers de personnes, le patron de deux magasins de meubles de Houston a décidé d'ouvrir ses portes et d'accueillir les rescapés.

"Nous avons à manger, des lits et des toilettes propres pour ceux qui en ont besoin (...) Soyez prudents, que Dieu vous bénisse ainsi que votre famille et que Dieu bénisse le Texas", a publié dimanche l'homme d'affaires américain sur Facebook.

Surnommé "Mattress Mack"

Jim McIngvale, surnommé "Mattress Mack", est ainsi devenu un véritable héros. Lundi soir, il avait accueilli quelque 400 personnes.

"Quand l'ouragan nous a frappés pour la première fois, j'ai pensé que ça n'allait durer qu'une journée. Je suis donc venu travailler le lendemain et j'ai vu les dégâts dans toute la région. J'ai rapidement décidé que le mieux était que j'ouvre les portes de mon magasin de 9.200 mètres carrés comme refuge", a-t-il expliqué à la radio locale NPR.

L'entrepreneur a même mobilisé l'un de ses camions pour participer aux opérations de sauvetage, réitérant son appel aux personnes qui n'ont plus de maison à venir se réfugier dans ses commerces.

Comme le montrent les photos qu'il poste sur les réseaux sociaux, ses deux magasins sont devenus de véritables refuges pour les rescapés ainsi que pour les secouristes, collectant également les dons.

Ce n'est pas la première fois que l'homme d'affaires se montre généreux, comme le rappelle le site d'informations locales Kens 5. Lors du passage de l'ouragan Katrina en 2005, il avait également ouvert les portes de son magasin de La Nouvelle-Orléans, en Louisiane, à 200 rescapés.

Céline Hussonnois-Alaya