BFMTV

Morts à Gaza: la Maison Blanche dénonce la "responsabilité" du Hamas

Des tirs de gaz lacrymogène à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, le 14 mai 2018.

Des tirs de gaz lacrymogène à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, le 14 mai 2018. - Thomas Coex - AFP

La présidence américaine a imputé à l'organisation palestinienne la responsabilité de la mort de plusieurs dizaines de personnes à la frontière entre Israël et la bande de Gaza.

La Maison Blanche a dénoncé ce lundi la "responsabilité" du Hamas dans la mort d'au moins 52 personnes plus tôt dans la journée à la frontière entre Israël et la bande de Gaza. 

"La responsabilité de ces morts tragiques repose entièrement sur le Hamas", a assuré lors d'une conférence de presse Raj Shah, le porte-parole adjoint de l'exécutif américain.

Les 52 Palestiniens ont été tués par l'armée israélienne lors de manifestations contre le transfert à Jérusalem de l'ambassade américaine en Israël

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a défendu l'usage de la force par le droit de son pays à protéger ses frontières contre l'organisation "terroriste" Hamas.

"Tout pays a l'obligation de défendre son territoire", a-t-il déclaré sur Twitter. "L'organisation terroriste du Hamas proclame son intention de détruire Israël, et envoie à cette fin des milliers de personnes pour forcer la frontière", a-t-il dit, assurant qu'Israël continuerait à agir "avec détermination" pour l'en empêcher.

L.A., avec AFP