BFMTV

Melania Trump critique l'utilisation négative des réseaux sociaux devant son mari

Melania Trump lors de la présentation du programme "Be best".

Melania Trump lors de la présentation du programme "Be best". - Jim Watson - AFP

D'habitude très discrète, la First lady a pris la parole pour présenter un programme centré sur les enfants. Et en a profité pour critiquer les réseaux sociaux, dont son époux est si friand.

Enigmatique et discrète, Melania Trump est sortie de sa réserve lundi. Dans les jardins de la Maison Blanche, la First Lady a lancé le programme lié à la cause qu'elle a choisi de soutenir, comme ses prédécesseuses Laura Bush qui s'était engagée contre l'illettrisme ou Michelle Obama contre l'obésité. Pour l'épouse de Donald Trump il s'agit d'un programme centré sur l'enfance. Son slogan: "Be best" (soyez meilleurs).

Lors d'une cérémonie soigneusement chorégraphiée, la prise de parole de Melania Trump a été très remarquée. Et pour cause: elle a multiplié les mises en garde contre l'utilisation "trop souvent" négative des réseaux sociaux. Le tout, devant Donald Trump, assis au premier rang, dont le goût prononcé pour la moquerie voire l'insulte sur Twitter est de notoriété publique.

"C'est notre responsabilité d'adultes de rappeler aux enfants que, de vive voix ou en ligne, ils doivent choisir leurs mots avec soin et parler avec respect et compassion", a-t-elle lancé. Et de poursuivre: "En tant que mère et Première dame, je m'inquiète du fait que, dans un monde connecté en permanence où tout va très vite, les enfants peuvent être moins préparés pour exprimer ou gérer leurs émotions et se tournent souvent vers des comportements addictifs ou destructeurs".

Pas de complicité visible avec Donald Trump

A l'aise sur le podium, Melania Trump a lu son texte mais n'a montré aucune complicité visible avec le 45e président des Etats-Unis pendant son discours. Elle a terminé en remerciant simplement "le président, le vice-président et les membres de l'administration". Une scène qui renforce encore l'impression d'une Première dame qui s'installe dans son rôle en parallèle à celui de son mari, avec lequel les interactions en public sont très limitées.

La troisième épouse de Donald Trump est jusqu'ici toujours restée silencieuse sur les rumeurs de tensions au sein du couple présidentiel ou les témoignages - dont celui de l'actrice porno Stormy Daniels - sur les infidélités présumées de son mari.

La cote de popularité de Melania Trump ne cesse de grimper depuis l'arrivée de son époux à la Maison Blanche au pouvoir, il y a 15 mois. Selon un sondage CNN-SSRS publié lundi, 57% des Américains ont un opinion positive d'elle. Un chiffre en nette hausse par rapport à janvier (47%).

A. K. avec AFP