BFMTV

La galère des Français bloqués à New York à cause de la météo glaciale

L'aéroport de La Guardia à New York paralysé par la neige.

L'aéroport de La Guardia à New York paralysé par la neige. - AFP

La côte est américaine a été balayée par une vague de froid polaire entraînant de grosses perturbations notamment pour le trafic américain. Des centaines de voyageurs français sont bloqués aux aéroports espérant pouvoir prendre un vol.

Pour certains, l'attente pourrait durer encore quelques jours. Pour d'autres, la galère s'est achevée après des heures et des heures de patience. Des centaines de voyageurs français sont bloqués dans certains aéroports américains, notamment à New York. En cause: la violente vague de froid polaire qui s'est abattue sur la côte est des Etats-Unis avec des températures négatives et d'importantes chutes de neige.

Mardi matin, les retards au départ des aéroports de New York, Chicago ou Philadelphie étaient encore nombreux. Dimanche, le site flightaware a recensé 6.117 retards pour des vols internes ou au départ ou à destination des Etats-Unis et près de 700 annulations. Lundi, on en comptait jusqu'à 745. Résultat des centaines de Français en partance des Etats-Unis pour rejoindre la France restent bloqués.

Manque d'informations

La tempête qui a balayé l'est américain a entraîné des chutes de neige importantes et le froid a gelé les stocks de kérosène. Dans la nuit de jeudi à vendredi, l'aéroport J.F.Kennedy à New York a dû être fermé en raison d'une inondation dans la salle des douanes du terminal 4 causée par la rupture d'une conduite gelée par les températures extrêmes. En attendant un vol retour, les passagers ont dû dormir dans les aéroports, dans des conditions difficiles, ou ont été invités à revenir plus tard.

"Ce qui m'a choqué surtout c'est ce manque d'humain, s'agace Jean qui devait décoller de New York vendredi mais qui n'est arrivé à Paris que lundi. Il y avait cette femme enceinte dont personne ne s'est occupée, quand on dormait à l'aéroport on n'a pas eu de couvertures, on n'a pas eu d'eau avant 8 heures du matin."

Cette situation pour des centaines de passagers, toujours bloqués, créent des tensions avec le personnel de l'aéroport. "On n'a pas de respect, on demande des informations, on nous crie dessus, pour peu que le ton monte un peu, on appelle tout de suite les autorités alors qu'on demande juste des informations", raconte un autre voyageur. Sur les réseaux sociaux, la colère est dirigée à l'attention des compagnies aériennes.

La galère avait commencé jeudi dernier pour ces centaines de passagers d'un vol Paris-New York avec la compagnie XL Airways. Partis de France à 17h45, leur avion avait été dérouté en raison de la fermeture de tous les aéroports de la Grosse Pomme. Après un atterrissage périlleux à Washington, avec quatre heures de retard, ils avaient attendus jusqu'au milieu de journée pour embarquer dans des bus direction New York. La compagnie Air France a indiqué au Parisien que "le service clients étudiera toute demande de remboursement de frais" pour les passagers ayant engagé des dépenses d'hôtellerie ou de restauration en raison de ces annulations ou retards massifs.

Justine Chevalier