BFMTV

Snowden: comment la NSA trace des "centaines de millions" de portables

La NSA, l'agence de renseignement américain, piste unnombre impressionnant de portables chaque jour à travers le monde selon des documents révélés par Edward Snowden

La NSA, l'agence de renseignement américain, piste unnombre impressionnant de portables chaque jour à travers le monde selon des documents révélés par Edward Snowden - -

L'agence stocke des informations sur "au moins des centaines de millions d'appareils" et enregistre "près de 5 milliards" de données de localisation par jour, affirme le "Washington Post".

Depuis les premiers documents dévoilés par l'ex-analyste Edward Snowden, les révélations se multipient à propos des pratiques controversées de la NSA, l'agence de renseignement américain. Ainsi, le Washington Post révèle que la surveillance mondiale de l'agence était bien plus vaste qu'annoncé.

L'agence stocke des informations sur "au moins des centaines de millions d'appareils" et enregistre "près de 5 milliards" de données de localisation par jour, affirme le quotidien sur son site internet. "Nous obtenons de vastes volumes" de données de géolocalisation partout dans le monde, confirme un haut responsable.

Ces révélations n'ont pas encore été officiellement commentées par les responsables de la NSA ou par la Maison Blanche.

Collaboration de sociétés privées

Jusque ici, les révélations d'Edward Snowden ne mentionnaient, outre l'espionnage de nombreux responsables étrangers comme Angela Merkel, que l'impressionnante collecte des métadonnées téléphoniques, comprenant notamment la durée des appels et les numéros appelés.

Mais le Washington Post révèle cette fois que l'agence parvient aussi à pister les portables en se connectant aux câbles qui relient les différents réseaux mobiles dans le monde, y compris américains et, de ce fait, collecte "incidemment" des données de localisation de citoyens américains.

Un pistage auquel collaborent au moins deux sociétés, dont le nom n'est pas cité, selon le journal.

Ces révélations sont "plus que troublantes"

Mais alors que le Secrétaire d'Etat John Kerry avait admis que les Etats-Unis étaient "allés trop loin", ce nouvel empiétement dans la sphère privée a ulcéré les associations de défense des libertés individuelles.

"Cette surveillance à grande échelle de centaines de millions de portables bafoue nos obligations internationales de respect de la vie privée des étrangers comme des Américains", s'est insurgée dans un communiqué Catherine Crump, une avocate de l'ACLU, la puissante association des libertés civiles.

"La géolocalisation des portables a de profondes implications pour la vie privée et fait froid dans le dos quant à la liberté de réunion", a lui estimée le Centre pour la démocratie et la technologie (CDT)

Pour autant, nul ne peut encore prédire l'ampleur des révélations à veir: seul 1% des documents secrets fournis par Edward Snowden à la presse ont été publiés, selon un rédacteur en chef du quotidien britannique Guardian et le journaliste Glenn Greenwald annonce, dans un entretien à Télérama, la publication à venir de documents choquants...

S.A. avec AFP