BFMTV

Primaires américaines: larges victoires de Ted Cruz et Bernie Sanders dans le Wisconsin

L'ultra-conservateur Ted Cruz et le démocrate Bernie Sanders se sont largement imposés sur leurs rivaux Donald Trump et Hillary Clinton, mardi, lors des primaires présidentielles dans le Wisconsin, rebattant ainsi les cartes pour la suite de la course à l'investiture, notamment républicaine.

Deux larges victoires. Le sénateur du Vermont Bernie Sanders a remporté mardi la primaire présidentielle démocrate du Wisconsin face à sa rivale Hillary Clinton, tandis que Ted Cruz a battu Donald Trump chez les républicains, mettant ainsi le milliardaire en difficulté dans la course aux délégués.

Nouvelle victoire pour Sanders

Chez les démocrates, Bernie Sanders a facilement battu Hillary Clinton, dont c'est la sixième défaite en sept consultations depuis deux semaines. L'électorat démocrate était plus blanc que dans ses bastions du Sud, où la minorité noire lui avait permis d'engranger de très larges victoires.

Selon des résultats partiels, il obtiendrait quelque 53% des voix contre 46% dans le Wisconsin. Les 86 délégués démocrates seront répartis à la proportionnelle, ce qui atténue l'impact de la défaite pour Hillary Clinton. Bernie Sanders a encore une fois raflé les voix des jeunes: 81% des 18-29 ans ont voté pour lui, selon les sondages de sorties d'urnes

Le candidat "socialiste" partait favori dans cet Etat de la région des Grands Lacs, où il avait également remporté les Etats voisins du Minnesota et du Michigan.

-
- © -

Trump en difficulté

Chez les républicains, le sénateur ultra-conservateur du Texas Ted Cruz, héros du Tea Party, a facilement battu le milliardaire Donald Trump avec quelque 52% des voix contre 31%, selon des résultats partiels. Le gouverneur de l'Ohio, John Kasich, seul autre républicain encore en lice, est loin derrière avec 14%.

Le Wisconsin accordera la plupart des 42 délégués républicains au vainqueur, en fonction des résultats exacts du scrutin. En soi, la victoire de Ted Cruz ne lui permettra pas de rattraper Donald Trump qui dispose d'une grande avance dans la course à l'investiture. Mais elle repousse la consécration du milliardaire, et l'empêchera peut-être d'atteindre la majorité absolue de 1.237 délégués, qui lui permettrait d'empocher l'investiture de façon incontestable avant la convention nationale de Cleveland, en juillet.

Au niveau national, Donald Trump reste le plus populaire des républicains, et il est le grand favori dans l'Etat de New York, où les primaires auront lieu le 19 avril. Celles du 26 avril dans cinq Etats, dont la Pennsylvanie, se présentent aussi bien pour lui.

-
- © -
A.S. avec AFP