BFMTV

Biden présente Kamala Harris, la "bonne personne" pour l'aider à "reconstruire le pays"

Joe Biden et Kamala Harris Biden à Wilmington, dans le Delaware, mercredi 12 août

Joe Biden et Kamala Harris Biden à Wilmington, dans le Delaware, mercredi 12 août - Olivier DOULIERY

Joe Biden et Kamala Harris ont réalisé, ce mercredi, leur premier discours conjoint, à Wilmington, dans le Delaware, au lendemain de la nomination de la sénatrice comme colistière du candidat démocrate.

Le candidat démocrate Joe Biden a présenté mercredi sa colistière Kamala Harris, la présentant comme la "bonne personne" pour l'aider à "reconstruire le pays", après le choix historique de placer la sénatrice noire en lice pour devenir la première femme vice-présidente des Etats-Unis, s'ils battent Donald Trump et Mike Pence en novembre.

"J'avais le choix, mais je n'ai aucun doute que j'ai choisi la bonne personne" pour cette élection "vitale pour ce pays", a déclaré Joe Biden à l'occasion de leur première apparition ensemble à Wilmington, dans son Etat du Delaware.

"On a tous vu Kamala Harris au Sénat aller se mesurer aux proches de Trump essayant de cacher la vérité, poser les questions difficiles et ne pas s'arrêter tant qu'elle n'avait pas une réponse. Elle est prête pour le poste", a-t-il ajouté.

"L'Amérique est en manque criant d'un dirigeant"

La sénatrice américaine Kamala Harris a de son côté affirmé que l'Amérique était en "manque criant d'un dirigeant" lors de son premier discours de colistière dans la course à la Maison Blanche.

"L'Amérique est en manque criant d'un dirigeant. Et pourtant nous avons un président qui se préoccupe plus de lui que de ceux qui l'ont élu", a déclaré la première colistière noire de l'histoire des Etats-Unis.

"Nous sommes en plein examen de conscience face au racisme et à l'injustice généralisée", a ajouté la sénatrice de Californie, 55 ans, qui deviendrait la première femme vice-présidente du pays en cas de victoire contre Donald Trump le 3 novembre.

Clément Boutin avec AFP Journaliste BFMTV