BFMTV

Etats-Unis: Joe Biden malmené pour le 2e débat démocrate, Kamala Harris s'impose

La sénatrice californienne Kamala Harris a su se faire remarquer lors de ce deuxième débat entre candidats démocrates à la présidentielle américaine.

Le favori des sondages a passé une mauvaise soirée. Joe Biden, 76 ans, l'ancien vice-président américain, est apparu fatigué, hésitant, déstabilisé par le rythme lors du deuxième débat démocrate. Un rythme endiablé il faut le dire, à cause du grand nombre de candidats à la présidentielle. 

La révélation de ce débat, c'est Kamala Harris, une femme de 54 ans de mère indienne et de père jamaïcain. La sénatrice de Californie a durement attaqué Joe Biden sur les questions raciales en lui reprochant de ne pas suffisamment avoir soutenu les droits des Noirs par le passé et notamment d'avoir travaillé avec des sénateurs ségrégationnistes. 

Biden attaqué sur les questions ethniques

Une attaque tout à fait stratégique, à la fois parce que c'est une femme noire, mais aussi parce que Joe Biden est à l'heure qu'il est largement soutenu par la communauté noire. 

La sénatrice californienne s'est également posée en arbitre raisonnée, interrompant la cacophonie entre les candidats pour placer:

"L'Amérique ne veut pas une bagarre de cantine, elle veut savoir comment nous mettons de la nourriture sur sa table".

Kamala Harris s'est enfin fait remarquer sur l'immigration et la santé, avec des interventions déterminées remplies d'émotion, comme l'explique Jean-Bernard Cadier, notre correspondant à Washington.

"Elle est apparue la plus convaincante, la plus présidentielle"

Plutôt à gauche sur les questions de santé, des armes à feu, de l'immigration, elle a aussi pour elle d'être une ancienne procureure de Californie particulièrement stricte, ce qui pourrait rassurer les électeurs centristes soucieux des questions de sécurité. 

Appelé à "passer le témoin"

Joe Biden, actuel favori des sondages, âgé de 76 ans, a lui rapidement été appelé à "passer le témoin".

"Si nous voulons régler les problèmes, passez le témoin, si nous voulons résoudre le chaos climatique, passez le témoin, si nous voulons mettre fin à la violence par les armes et résoudre la dette étudiante, passez le témoin", a répété Eric Salwell, un parlementaire peu connu de 38 ans. 

"Je tiens toujours le témoin", a répondu l'ancien sénateur, avant d'être défendu par Bernie Sanders, 77 ans, estimant que l'argument était "générationnel". 

Parmi les autres candidats, ceux qui ont brillé: Pete Buttigieg, le jeune maire gay de l'Indiana, qui est le candidat le plus jeune mais qui est aussi apparu comme le plus mûr et le plus sérieux, mais également Bernie Sanders, 77 ans, toujours là, qui a encore une fois promis le grand soir avec beaucoup de conviction. 

Joe Biden domine les sondages mais il mène une campagne à l'économie depuis l'annonce de sa candidature le 25 avril, évitant jusqu'ici au maximum la confrontation avec ses rivaux. 

Jean-Bernard Cadier avec Liv Audigane et AFP