BFMTV

Dix millions de dollars promis pour toute information amenant à un impeachment de Trump

-

- - -

Dans une annonce publiée dimanche dans le Washington Post, le richissime entrepreneur américain Larry Flint, promet 10 millions de dollars à toute personne susceptible de fournir des informations menant à une procédure de destitution du président américain.

Certains sont prêts à tout pour voir Donald Trump quitter la Maison Blanche. C'est le cas de Larry Flint, le roi du porno, qui a visiblement de l'argent à revendre. Dans le Washington Post, le patron du magazine Hustler, promet d'offrir 10 millions de dollars à toute personne ayant des informations menant à l'"impeachment" (une procédure de mise en accusation permettant de destituer un haut fonctionnaire du gouvernement) de Donald Trump.

Dans l'édition de dimanche du quotidien américain, le producteur américain a acheté une pleine page de publicité pour publier son offre aux allures d'avis de recherche comme dans les western: "Larry Flint et Hustler Magazine annoncent une offre de 10 millions de dollars pour toute information pouvant mener à l'impeachment de Donald J Trump", peut-on lire.

Coutumier du fait

Pour Larry Flint, il existe six raisons évidentes de bouter Donald Trump hors du bureau ovale: de ses menaces de se retirer de l'accord de Paris sur le climat, à sa collusion avec "un puissance étrangère hostile" lors de la campagne présidentielle, en passant par l'ignorance "complète" des affaires du monde.

"L'impeachment sera une affaire litigieuse et désordonnée mais l'alternative - trois années supplémentaires de déstabilisations et de dysfonctionnements - est pire", assure l'entrepreneur américain.

Larry Flint est coutumier de ce genre d'annonce. En 1998, alors que Bill Clinton était touché par une procédure d'impeachment dans l'affaire Monica Lewinsky, il avait annoncé offrir un million de dollars à quiconque apporterait la preuve de l'implication d'un responsable juridique ou politique américain dans des affaires à caractères sexuels. En 2007, il avait réitéré cette promesse en publiant une annonce dans le Washington Post.

G.D.