BFMTV

Ce mercredi, Trump va remettre ses "fake news awards"

Donald Trump passe des coups de téléphone à la veille de Noël, le 24 décembre 2017.

Donald Trump passe des coups de téléphone à la veille de Noël, le 24 décembre 2017. - Nicholas Kamm - AFP

Le président américain, qui ne manque jamais une occasion de s'en prendre aux médias, doit annoncer ce mercredi son palmarès des "fake news awards".

La date avait été reportée, et c'est finalement ce mercredi que Donald Trump remettra ses "fake news awards". Dans un message posté sur Twitter au début du mois, le président américain, qui a fait de sa guerre ouverte contre les médias sa marque de fabrique, avait annoncé son intention de récompenser ceux qu'il estime être "les plus malhonnêtes et corrompus de l'année".

"Les sujets couvriront la malhonnêteté et le mauvais journalisme dans diverses catégories provenant des Fake News médias. Restez branchez!", avait ainsi tweeté Donald Trump, le 3 janvier. 

Date reportée

Cette remise de prix à l'initiative du président des Etats-Unis devait initialement avoir lieu le lundi 8 janvier. Mais dans un second tweet sur le sujet, posté le 7 janvier, Donald Trump avait indiqué une modification du calendrier.

"Les Fake News Awards, qui seront attribués aux médias mainstream les plus corrompus et malhonnêtes, seront remis aux perdants mercredi 17 janvier, plutôt que ce lundi", avait-il écrit.

Un palmarès annoncé sur Twitter?

Sauf nouveau changement de dernière minute, Donald Trump devrait donc annoncer son palmarès ce mercredi, probablement sur son compte Twitter, depuis lequel il attaque très fréquemment les médias américains.

Tout au long de sa campagne électorale et depuis son arrivée à la Maison Blanche, en janvier 2017, Donald Trump a en effet fait de la critique des organes de presse sa marque de fabrique. La chaîne de télévision CNN, le Washington Post ou encore le New York Times, sont très régulièrement la cible de ses tweets rageurs, postés généralement tôt le matin, dans lesquels il accuse de "fake news" (en français, "fausses nouvelles") les médias publiant des révélations le concernant. 

Adrienne Sigel