BFMTV

En un an, l'image de Trump s'est considérablement dégradée auprès des Américains

Donald Trump, le 10 janvier 2018.

Donald Trump, le 10 janvier 2018. - Jim Watson - AFP

Dans dix jours, le président américain célébrera sa première année passée à la Maison Blanche. Mais la mauvaise opinion des Américains à son encontre, révélée par un sondage publié mercredi, pourrait gâcher la fête.

Un après son arrivée au pouvoir, l'image de Donald Trump est sévèrement écornée. Un sondage national mené par l'institut américain Quinnipiac montre que le président des Etats-Unis, investi le 20 janvier 2017, est en recul auprès de l'opinion publique sur de très nombreux critères utilisés pour mesurer sa popularité. Par ailleurs, sa première année passée à la tête du pays est très mal notée par une majorité d'Américains.

Jugé intelligent par de moins en moins d'Américains

La chute la plus significative? Le critère "intelligence". Sur ce point, l'image de Donald Trump s'est considérablement détériorée. Ainsi, selon ce sondage, mené auprès de 1.106 électeurs américains, seuls 53% d'entre eux estiment que leur président est intelligent, contre 44% jugeant qu'il ne l'est pas. Soit une chute de plus dix points en douze mois.

En effet, dans un sondage mené par le même institut publié pile un an avant celui-ci, le 10 janvier 2017, c'est-à-dire dix jours avant l'arrivée de l'homme d'affaires au pouvoir, 68% des interrogés le jugeaient intelligent, et 27% pensaient l'inverse. 

L'intelligence de Donald Trump a été un sujet largement débattu pendant ce début de mandat. Et les remises en question de son niveau intellectuel sont parfois venues du coeur même de son administration. Ainsi, l'été dernier, le conseiller à la sécurité nationale du président H.R. McMaster avait déclaré, lors d'un dîner privé avec des patrons américains, que Donald Trump avait l'intelligence d'un "élève de maternelle", en le qualifiant d'"andouille" et d'"idiot". 

Face aux nombreuses spéculations sur son état mental, récemment alimentées par le livre-choc Fire and Fury, Donald Trump est monté lui-même au créneau, début janvier, se qualifiant de "génie très stable"

Tendance à la baisse généralisée

Mais ce n'est pas le seul critère qualitatif dont les chiffres dégringolent. Pour seulement 28% des Américains en janvier 2018, Donald Trump est un individu équilibré, contre 33% en janvier 2017.

Même constat pour l'honnêteté. Selon ce dernier sondage, 34% des Américains jugent Donald Trump honnête, contre 39% en janvier 2017. 

La tendance à la baisse se vérifie aussi lorsqu'il s'agit de juger sa capacité à diriger. 39% des interrogés pensent ainsi que Donald Trump est compétent en matière de leadership, contre 49% en janvier 2017. Enfin, 38% des sondés estiment que Donald Trump se soucie des Américains moyens, contre 44% en janvier 2017. 

Une note moyenne de "F" pour sa première année au pouvoir

Ce nouveau sondage donne également des indications intéressantes sur la façon dont les Américains perçoivent l'action de Donald Trump, après un an à la Maison Blanche. 

Ils sont ainsi 39% à lui donner la note globale de "F" pour son action présidentielle pendant cette première année écoulée, soit la plus mauvaise note prévue par le système de notation américain, tandis que 17% lui attribuent un "D". 16% des interrogés lui donnent un "A", 16% un "B" et 11% un "C". 

Enfin, invités à illustrer par un mot de leur choix cette première année de présidence Trump, 69 personnes sur les 1.106 interrogées ont choisi le mot "désastre", 62 personnes le mot "chaotique", 44 le mot "succès", 28 le mot "horrible", 27 le mot "super", 24 le mot "embarrassant", 20 le mot "excellent", 11 le mot "horrible", 10 le mot "fantastique", 8 le mot "effrayant" ou encore 5 le mot "catastrophe".