BFMTV

Mexique: un journaliste assassiné près de Cancun

Le 30 juin 2018, des manifestants s'étaient réunis devant la mairie de la capitale de l'État de Quinatana Roo pour dénoncer l'assassinat d'un autre journaliste, Jose Guadalupe Chan,

Le 30 juin 2018, des manifestants s'étaient réunis devant la mairie de la capitale de l'État de Quinatana Roo pour dénoncer l'assassinat d'un autre journaliste, Jose Guadalupe Chan, - JOEL TZAB / AFP

Il a été abattu alors qu'il était en terrasse d'un bar. C'est le deuxième journaliste de ce site d'information assassiné en l'espace d'un mois.

Les autorités mexicaines ont annoncé mardi qu'un journaliste a été assassiné près de Cancun, dans l'État touristique de Quintana Roo, dans l'Est du Mexique.

Dans un communiqué, le gouvernement de l'État annonce qu'il "déplore la mort du journaliste Ruben Pat, le directeur de l'hebdomadaire Playa News, qui a été tué ce matin par armes à feu dans la localité de Solidaridad".

Le journaliste se trouvait à l'extérieur d'un bar, tôt le matin, lorsqu'il a été abattu, dans cette ville également connue sous le nom de Playa del Carmen, située à environ 60 kilomètres de la célèbre station balnéaire de Cancun.

La justice condamne "l'intimidation" de journalistes

Dans un autre communiqué, les autorités judiciaires locales ont condamné "l'intimidation exercée contre la profession de journaliste par des attaques violentes", promettant de rendre justice à la victime. Un autre journaliste de cet hebdomadaire en ligne, José Guadalupe Chan, 35 ans, avait été abattu dans ce même Etat de la côte caraïbe le 30 juin.

Le Mexique est l'un des pays les plus dangereux pour exercer le métier de journaliste. Depuis le début d'année, au moins sept reporters ont été tués. En 2017, 11 journalistes avaient été assassinés dans le pays, et au total plus d'un centaine depuis l'an 2000, selon plusieurs ONG de défense de la liberté d'expression, alors que la grande majorité de ces crimes sont restés impunis.

L.D., avec AFP