BFMTV

Le Français enlevé dimanche matin au Mexique a été libéré

La zone de l'enlèvement du Français au Mexique.

La zone de l'enlèvement du Français au Mexique. - BFMTV

Frédéric Michel, un Français enlevé dimanche matin au Mexique, a été libéré ce lundi, selon une source gouvernementale.

Frédéric Michel, le Français enlevé dimanche au Mexique, a été libéré ce lundi, a indiqué une source gouvernementale mexicaine.

"Le Français ainsi que le Mexicain (enlevé avec lui, ndlr) ont été libérés", a indiqué cette source sans fournir plus de détails.

Une autre source anonyme, proche de l'unité de la police qui a récupéré les deux hommes, a confirmé qu'ils étaient désormais libres. Aucune information sur leur état de santé n'a été communiqué à ce stade. 

À Paris, un porte-parole du Quai d'Orsay a indiqué dans un communiqué se réjouir de la libération des deux hommes. "Nous remercions chaleureusement les autorités mexicaines dont l'aide a été essentielle dans ce dénouement", ajoute le communiqué.

C'est, selon plusieurs sources concordantes, la première fois qu'un ressortissant français est enlevé au Mexique, un pays visité chaque année par des millions de touristes. 

Une région touristique

Jusque-là, un voile opaque entourait l'enlèvement de ce Français, ainsi que de l'acteur mexicain Alejandro Sandi, qui se trouvaient dans une région touristique du centre du Mexique.

Les deux hommes faisaient une excursion à bord de véhicules tout-terrain au sein du parc national situé au pied du volcan Nevado de Toluca, un lieu très prisé des campeurs, randonneurs et marathoniens, car montagneux, mais aussi connu pour être sillonné par des bandits.

Ils avaient été interceptés par des malfaiteurs en armes, selon les quotidiens Reforma et El Universal, et emmenés de force à bord de leurs propres véhicules. 

Deux femmes, des actrices de cinéma mexicaines, se trouvaient dans l'une des voitures. C'est l'une d'elles qui a prévenu la police.

"Nous allions visiter le Nevado de Toluco, lorsque des hommes armés nous ont bloqué la route et ont pris la voiture", a raconté dans une vidéo diffusée sur Twitter la comédienne et chanteuse Esmeralda Ugalde, au côté de Vanessa Arias, autre actrice. 

"Dans ce véhicule se trouvaient trois personnes : notre ami Alejandro Sandi, Esmeralda Ugalde et moi-même", a ajouté Vanessa Arias, sans mentionner le nom du Français, ce qui laissait entendre que ce dernier avait été enlevé par ailleurs. 

Une demande de rançon

Peu avant la libération des deux otages, une demande de rançon avait été transmise aux autorités mexicaines, avait indiqué le ministre de la Sécurité Alfonso Durazo, en affirmant qu'un "dénouement favorable" de cette affaire était "très très proche".

"Il y a eu des contacts et on a demandé effectivement une rançon. Nous espérons très vite recevoir de bonnes nouvelles", avait-il déclaré à des journalistes après un événement public à Mexico.

Dans la plupart des cas d'enlèvements au Mexique, une pratique assez répandue dans ce pays, les autorités se montrent très peu loquaces sur les circonstances d'une libération et précisent rarement quel type de négociation a été mené ou quel a pu être le montant d'une éventuelle rançon.

C.Bo. avec AFP