BFMTV

Egypte: un second mort dans des affrontements entre pro et anti-Morsi

Des manifestations monstres de l'opposition égyptienne pour réclamer le départ du président sont organisées ce dimanche.

Des manifestations monstres de l'opposition égyptienne pour réclamer le départ du président sont organisées ce dimanche. - -

En Egypte, où des manifestations monstres sont toujours en cours, les affrontements entre les opposants et les partisans du président ont fait deux mort et quarante blessés.

Alors que des manifestations monstres continuent ce dimanche soir en Egypte, deux morts sont à déplorer. Une première personne a été tuée à Beni Sueif, une ville à une centaine de kilomètres au sud du Caire, ont indiqué les services de sécurité.

La seconde victimes de ces affrontements personne a été tuée dimanche dans le centre de l'Egypte lorsque des hommes armés à bord d'une moto ont ouvert le feu sur des manifestants, a indiqué un responsable des services de sécurité. Cet incident a eu lieu dans la province d'Assiout devant un local des Frères musulmans.

Une quarantaine d'autres personnes ont été blessées dans ces heurts survenus aux abords du siège local du mouvement des Frères musulmans, la formation dont est issu Mohamed Morsi.

Rester jusqu'au départ de Morsi

L'armée égyptienne estime à "plusieurs millions" le nombre de manifestants qui défilaient dimanche à travers le pays. Il s'agit "de la plus grande manifestation dans l'histoire de l'Egypte", a ajouté cette source militaire sous couvert d'anonymat.

La principale coalition de l'opposition avait un peu plus tôt appelé les manifestants hostiles au président islamiste Mohamed Morsi à rester dans la rue jusqu'à ce que le chef de l'Etat démissionne.

Dans un texte intitulé "déclaration révolutionnaire numéro 1", le Front du salut national (FSN) appelle "toutes les forces révolutionnaires et tous les citoyens à maintenir leurs rassemblements pacifiques sur les places, dans les rues, les villages et les hameaux du pays (...) jusqu'à la chute de tous les éléments de ce régime dictatorial".

Le QG des Frères musulmans cible de cocktails molotov

Le quartier général des Frères musulmans, la formation dont est issu le président Mohamed Morsi, a été attaqué dimanche soir avec des cocktails molotov, ont indiqué le mouvement islamiste et des sources de sécurité.

Environ 150 "voyous non identifiés" ont attaqué le bâtiment dans le quartier du Moqqatam en lançant des cocktails molotov et des pierres, ainsi que des tirs de chevrotine, a indiqué un porte parole de la confrérie Gehad al-Haddad. La télévision a également montré des images du bâtiment attaqué par des dizaines de personnes.


A LIRE AUSSI:

>> Egypte: des parlementaires démissionnent en soutien aux opposants

>> La campagne pour le départ de Morsi revendique 22 millions de signatures

>> Egypte: trois morts dont un Américain dans les manifestations

D. N. avec AFP et Emeline d'Harcourt