BFMTV

Quels emballages pouvez-vous recycler - ou non - dans votre frigo?

Image d'illustration réfrigérateur ouvert

Image d'illustration réfrigérateur ouvert - PIXINIO

Films plastiques, pots de yaourts et leur opercule, barquettes contenant de la viande... Pour la Journée mondiale de l'environnement, BFMTV vous explique ce que vous pouvez, ou non, recycler dans votre frigo.

Dans votre frigo on trouve des denrées alimentaires bien sûr, mais surtout les emballages qui les contiennent, quand vous n'avez pas encore passé le cap du sans-déchet. Si ceux en carton, en métal ou en verre, ne posent pas trop de problème et vont directement dans la poubelle jaune, plus difficile de décider pour d'autres.

"Pour les emballages en plastique, on ne trie que les bouteilles et les flacons avec les bouchons", écrit le ministère de la Transition Écologique sur son site. "Sauf si vous faites partie des 25 millions de Français qui habitent dans les collectivités qui trient tous les emballages en plastique".

Le recyclage pas partout pareil

Depuis 2012, une expérimentation a été lancée pour étendre les consignes de tri en France. Elle concernait 3,7 millions de Français en 2014, 15,1 millions en 2016 et devrait être appliquée à 100% du territoire français en 2022. Paris a franchi le cap en janvier 2019, les autres collectivités de France devraient suivre, au fur et à mesure qu'elles seront suffisamment équipées en services de tri.

Qu'est ce qui est recyclable dans votre frigo ?
Qu'est ce qui est recyclable dans votre frigo ? © Pixabay, BFMTV

Ainsi, si à Paris le pot de yaourt va désormais dans la poubelle jaune, à Brest ou Lille, pour l'instant c'est poubelle grise. Il en va de même pour les pots de crème fraîche, de fromage blanc, mais aussi de crème glacée. Le site "consignesdetri.fr", géré par Citeo - entreprise privée en charge du recyclage des emballages ménagers en France - donne de façon assez précise la bonne poubelle pour chaque déchet en fonction de la zone dans laquelle vous habitez.

Vers 100% de plastique recyclé?

Pour les territoires situés dans les zones d'extension de tri, les habitants peuvent ainsi jeter "tous leurs emballages ménagers en plastique" dans la poubelle jaune, explique l'entreprise Citeo, contactée par BFMTV.com. Même si "dans la catégorie des plastiques, tout n'est pas encore recyclable". 

Cela concerne les plastiques trop légers (difficile à trier en centres) ou complexes, c'est à dire composés de différentes couches de matériaux difficilement, voire pas du tout, dissociables. Les paquets de chips sont par exemple faits de plastique et d'aluminium. Les entreprises essayent de progresser en passant de plusieurs matériaux par emballage à un seul, et les organismes de recyclage tentent de trouver des techniques pour les séparer.

-
- © Citeo
"Il y a un stockage momentané pour ces produits, encore en phase d'expérimentation", explique l'entreprise Syctom, agence métropolitaine des déchets ménagers, contactée par BFMTV.

Sinon, ces déchets non encore recyclables partent en "valorisation énergétique" (49% des déchets plastiques aujourd'hui selon Citeo). Ils sont incinérés, et la chaleur qu'ils dégagent est transformée en énergie, soit en électricité ou vapeur pour les réseaux de chauffage. Une partie est encore enfouie (25%).

Les emballages sales oui, mais vides!

Même souillés de quelque tâches de gras, les boîtes à pizza ou cartons de hamburger peuvent être recyclés. "Il faut bien vider les emballages, et enlever le plus gros des restes alimentaires", explique Syctom. A Citeo, on précise qu'il n'est "pas nécessaire de racler son yaourt jusqu'au bout", car un premier lavage est prévu à l'arrivée en centre de tri. "Laver les emballages n'est donc pas nécessaires, d'autant plus que cela gâche de l'eau".

"S'il y a beaucoup d'erreurs de tri, en général la collecte est refusée", explique-t-on à Citeo. Mais un élément placé dans la mauvaise poubelle n'est pas une erreur dramatique, et est rattrapée.

Une fois acceptés en centre de tri, les emballages sont séparés selon leur composition, par des machines. Puis un second tri est fait pour les plus petits matériaux qui se seraient glissés dans la mauvaise pile. Ces blocs uniformes partent ensuite dans des centres de recyclage chacun spécialisé dans leur matière.

Début mai, Emmanuel Macron a rappelé l'objectif de 100% de plastique recyclé en France d'ici 2025. Il a également annoncé une loi en matière d'économie circulaire, qui vise à réduire la production de déchets non biodégradables "mais aussi à améliorer notre organisation pour accélérer et améliorer d'une part le tri, d'autre part à recycler les déchets".

Avec l'extension des systèmes de tri, "on veut arriver à ce que les gens ne réfléchissent plus, et fortement progresser en terme de geste sur le tri", explique-t-on à Syctom. "En 2017, 1,6 million de tonnes [de déchets] ont été évitées grâce au tri et au recyclage des emballages ménagers en France", selon les informations de Citeo.

Mais encore aujourd'hui, seulement 48% des Français disent trier systématiquement leurs déchets.

Salomé Vincendon