BFMTV

Anne Hidalgo confirme le lancement du service d'autopartage Renault la semaine prochaine

Le nouveau service d'autopartage sera lancé la semaine prochaine à Paris -

Le nouveau service d'autopartage sera lancé la semaine prochaine à Paris - - Renault

La maire de Paris a confirmé sur RMC ce vendredi que le nouveau service d'autopartage Renault sera mis en place dans la capitale dès la semaine prochaine.

Anne Hidalgo l'a confirmé ce vendredi: le nouveau service d'autopartage Moov'in.Paris by Renault sera lancé à partir de la semaine prochaine à Paris.

Une centaine de voitures électriques devraient donc investir certains arrondissements de la capitale selon la mairie de Paris, qui parle d'une mise en service progressive "jusqu'à la fin de l'année et au-delà". 

En effet le groupe Renault prévoit de déployer 2000 véhicules d'ici fin 2019, un chiffre nettement inférieur aux quelques 4000 véhicules Autolib' qui étaient en service.

"120 véhicules électriques Renault sont en cours de déploiement dans l’ensemble de la capitale et à Clichy, pour une entrée en service courant octobre", précise le groupe automobile dans un communiqué.

Renault lance son application mobile

Dès la semaine prochaine la 120 Zoé et la Twizy, issues de la gamme 100% électrique du groupe, seront donc mises à disposition des utilisateurs dans deux arrondissements de Paris, les XIe et XIIe et également à Clichy (Hauts-de-Seine). Des utilitaires type Kangoo Z.E et Master Z.E complèteront la gamme par la suite.

Si le groupe avait déjà dévoilé les grandes lignes de ce service, il vient juste d'annoncer ce vendredi la sortie de son application mobile d'autopartage qui servira d'interface d'utilisation. Désormais disponible au téléchargement sur Apple Store et Google Play, les futurs usagers peuvent donc déjà s'inscrire et se créer un compte.

Du nouveau sur le tarif

Parmi les éléments dévoilés ce vendredi par le groupe, la question des tarifs. Jusque là Renault n'avait pas annoncé le prix auquel les Franciliens pourraient emprunter ses véhicules d'autopartage mais c'est chose faite: la facturation débutera dès que l'usager aura validé l'état des lieux du véhicule après s'y être connecté en Bluetooth.

Les courses seront quant à elles disponibles sans abonnement, au tarif de 0,39 euros par minute, et seront par contre limitées à dix minutes minimum.

Cette semaine le Conseil de Paris a voté en faveur du déploiement de 1.000 places de stationnement réservées aux opérateurs d'autopartage dans le courant de l'année, l'occasion pour Anne Hidalgo de réaffirmer son intention de trouver des solutions de substitution à Autolib' pour encourager les services de véhicules partagés.

M. F.