BFMTV

Autopartage: la mairie de Paris promet 1000 places de stationnement en voirie en 2019

La mairie de Paris a annoncé le déploiement de 1000 places réservées aux opérateurs d'autopartage dans le courant de l'année prochaine. La capitale en compte un peu plus de 200 aujourd'hui.

Malgré l’arrêt d’Autolib’, Paris continue d’encourager les services de véhicules partagés. Selon nos informations, la municipalité va augmenter son offre en dédiant 1000 places de stationnement en voirie aux nouveaux opérateurs d’autopartage dans le courant de l’année prochaine.

Actuellement, on recense un peu plus de 200 places de ce type dans la capitale. Labellisées "Service de véhicules partagés" (SVP), ces places de stationnement "sont déployées sur l’ensemble du territoire parisien" et "ont été attribuées dans le cadre d’un appel à projets à cinq opérateurs dont Communauto, Ubeeqo et Zipcar", indique le site de la mairie de Paris.

De la même manière, un appel d’offres sera soumis à un vote lors du prochain conseil de Paris pour lancer le déploiement des nouvelles places. Selon la ville, une voiture en autopartage permet de libérer six places de parking.

Les places d'Autolib' "en partie" utilisées?

Reste à savoir où seront installées ces places de stationnement. Christophe Najdovski, maire-adjoint de Paris chargé des Transports, a annoncé que "les emplacements de stationnement Autolib’ pourront en partie servir à de nouveaux services d’autopartage qui vont prendre le relais d’Autolib’. C’est une possibilité".

Et d’ajouter: "Nous sommes en discussion avec le syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole présidé par Catherine Baratti-Elbaz pour discuter des modalités de remise à disposition des bornes et des emplacements de stationnement et nous verrons comment nous pouvons déployer de nouveaux systèmes d’autopartage électriques qui pourront utiliser un epartie des emplacements".

Christophe Najdovski a toutefois précisé qu’il "faudra veiller à ce que l’autre partie des emplacements puisse être utilisée par des particuliers ou des professionnels qui pourront aussi se recharger sur les bornes quand elles seront à nouveau disponibles".

Outre, Communauto, Ubeeqo ou encore Zipcar déjà présents sur le marché parisien, de nombreux opérateurs vont prochainement lancer leur offre d’autopartage électrique. Renault sera le premier avec Moov’in.Paris. PSA devrait suivre avec Free2Move tandis que BMW et Daimler pourraient débarquer dans la capitale en 2019.

P.L avec BFM Paris