BFMTV

Accident de Bretigny: de nouveaux documents accablent la SNCF

-

- - -

Des documents internes mettent en avant un manque de maintenance sur les voies franciliennes.

Près de 1000 agents de maintenance manquaient à l'appel quelques semaines avant le drame de Brétigny-sur-Orge, qui avait coûté la vie à 7 personnes et blessé une trentaine, révèle Le Parisien

Le quotidien a pu consulter des documents internes de la SNCF qui pointent des lacunes générales de la société en matière d'entretien des voies franciliennes. En janvier, l'affaire avait été close avec la mise en examen d'un cadre de la maintenance auquel il était reproché des manquements. Ces nouvelles informations éloignent donc la piste de la seule erreur individuelle.

1000 agents de maintenance manquants en Ile-de-France

Dans un email diffusé par Le Parisien, et datant de 2013, Ronan Leclerc, le directeur de l’infrastructure pour l’Ile-de-France réclame à son directeur financier la création d'un comité de pilotage stratégique. Il s'inquiète d'un déficit d'agents, évalué à plus de 200 personnes sur Paris rive gauche et plaide pour l'embauche, l’année suivante, a minima, de 150 agents de maintenance. Plusieurs expertises réalisées dans le cadre de l'enquête avaient par ailleurs mis en avant des défaut de la qualité de la maintenance, et l'état de délabrement des voies. Au total, il aurait manqué 2000 agents de maintenance sur l’ensemble du territoire, dont 1000 en Ile-de-France.

Dans des comptes rendus de réunions qui se sont déroulées entre 2012 et début 2013, La direction francilienne de la SNCF exhorte à passer "en mode gestion de crise" sur cette question. Un problème encore évoqué dans plusieurs audits sur la sécurité et la maintenant réalisés avant le drame de Brétigny. 

Contactée par Le Parisien, la SNCF n’a pas souhaité s’exprimer, expliquant n’avoir "aucune latitude pour le faire, la période visée étant couverte par l’instruction en cours."

Cyrielle Cabot