BFMTV

Une BD raconte le quotidien de l'Aquarius, le navire de sauvetage de migrants en mer

Détail de la couverture de la BD sur l'Aquarius

Détail de la couverture de la BD sur l'Aquarius - Futuropolis, 2019

Une bande dessinée raconte le quotidien du tristement célèbre navire de sauvetage.

Le journaliste Marco Rizzo et le dessinateur Lelio Bonaccorso, tous les deux italiens, publient chez Futuropolis A bord de l’Aquarius, une BD reportage qui raconte leur quotidien à bord du navire de sauvetage de migrants en mer Méditerranée. Pendant plusieurs semaines, les deux hommes ont suivi les marins et sauveteurs volontaires qui risquent leur vie pour venir en aide aux migrants de la Méditerranée. 

Face à l'urgence de la situation et au ravage de la désinformation, ils se sont emparés du médium de la bande dessinée pour retranscrire une situation dramatique et raconter le fonctionnement de ce navire qui a sauvé entre février 2016 et novembre 2017 la vie de 17.000 personnes. Sur place, c'est une "très vive émotion" qui a étreint le duo: "les cris... les pleurs... les odeurs... ces choses-là, on ne les perçoit pas à la télévision", racontent-ils dans l'album.

A bord de l'Aquarius, ils font la connaissance d'un certain Anthony, alias "Papa Panda", un chef mécanicien devenu un personnage de la BD. Âgé de 37 ans, il a participé à plusieurs opérations de recherche et de sauvetage. "On affronte une misère humaine incommensurable, avec des gens qui nous racontent des tortures, des viols", a-t-il expliqué à France Inter

"Je ne m'excuserai pas d'avoir sauvé des gens en mer"

Se livrant également dans Libération, il estime que la BD de Marco Rizzo et Lelio Bonaccorso "explique bien ce qui s’est passé sur l’Aquarius": "Leur point de vue est intéressant car ils apportent un regard qui n’est ni celui du politique ni celui des ONG. C’est le regard d’auteurs qui vivent la situation et la ressentent."

Une donnée importante qui permet de rétablir la vérité sur l'Aquarius dans un contexte où "beaucoup de gens pensent que les ONG travaillent avec les trafiquants et les passeurs", déplore dans Libération Lelio Bonaccorso.

"Dans ce livre, nous ne montrons que des faits qui peuvent être vérifiés", renchérit-il dans les colonnes de Ouest France. "Nous ne faisons pas de polémique. Les témoignages, les données et les éléments que nous rapportons ne peuvent pas être démentis." 

Si l'Aquarius est aujourd'hui à l'arrêt, les ONG Médecins sans frontière et SOS Méditerranée désirent poursuivre leurs actions malgré les pressions du gouvernement italien. "C'est très dur pour nous tous: on estime faire quelque chose de juste, on sauve des vies", a confié "Papa Panda" à France Inter. "Il serait peut-être de bon ton que tout le monde respecte les lois maritimes internationales, navires comme États. Je ne m'excuserai pas d'avoir sauvé des gens en mer".

L'Aquarius en BD
L'Aquarius en BD © Futuropolis 2019
Jérôme Lachasse