BFMTV

Rumiko Takahashi, la créatrice de Ranma 1/2, reçoit le Grand Prix du festival de BD d’Angoulême

Couverture de Ranma 1/2 de Rumiko Takahashi

Couverture de Ranma 1/2 de Rumiko Takahashi - Glénat 2019

Autrice d’œuvres cultes adulées notamment par Riad Sattouf, Rumiko Takahashi est la créatrice de la série Ranma 1/2, histoire d’un homme qui se transforme en femme au contact de l’eau.

C’est un événement historique. Pour la deuxième fois seulement en quarante-six éditions, le Festival International de la BD d’Angoulême couronne une femme, la Japonaise Rumiko Takahashi. Autrice de plusieurs séries cultes, comme Ranma 1/2 et Maison Ikkoku, elle est adulée par des auteurs comme Riad Sattouf et Balak, un des créateurs Lastman

Avant elle, seule Florence Cestac, la dessinatrice du Démon de Midi et des Déblok, avait reçu ce prix en 2000. Claire Bretécher (Les Frustrés, Agrippine) avait quant à elle obtenu en 1982 le prix du dixième anniversaire. Symbole de l’ouverture du festival à la BD japonaise, Rumiko Takahashi est également la deuxième mangaka, après Katsuhiro Otomo, l’auteur d’Akira, à recevoir le Grand Prix.

Des histoires mêlant humour et fantastique

Née en 1957, elle manifeste un intérêt pour la BD durant ses années universitaires, lorsqu’elle s’inscrit à l’école de manga de Kazuo Koike, auteur des séries mythiques Crying Freeman et Lone Wolf and Club. Sa carrière débute au milieu des années 1970 avec des histoires mêlant humour et fantastique, comme Urusei Yatsura (1978-1987), qui raconte l’arrivée sur Terre d’un peuple extraterrestre, les Oni. 

Les œuvres de Rumiko Takahashi
Les œuvres de Rumiko Takahashi © Glénat 2019

Dans les années 1980, Rumiko Takahashi crée ses œuvres les plus célèbres: Maison Ikkoku (1980-1987) et Ranma 1/2 (1987-1996). Rebaptisée en France Juliette je t’aime dans sa version animée, Maison Ikkoku suit les aventures sentimentales de Yusaku Godai, étudiant raté qui tente d'entrer à l'université et tombe amoureux de Kyoko Otonashi, la nouvelle concierge de la pension de famille où il vit. 

"J’étais fou amoureux de Juliette"

Riad Sattouf a consacré plusieurs pages de son Arabe du futur 4 à Juliette je t’aime. "J’étais fou amoureux de Juliette", écrit-il, avant d’expliquer les raisons de son obsession pour cette œuvre: "Cela durait des dizaines d’épisodes, rien ne se passait, c’était d’un romantisme absolu." "Je m’identifiais complètement à Hugo [Yusaku Godai en français, NDLR]. Comme lui, j’aurais été incapable d’avouer mes sentiments à Juliette", ajoute-t-il.

Très populaire en Europe, Ranma 1/2 raconte les burlesques aventures de Ranma Scotome et de sa fiancée Akane Tendô. Ranma a une particularité: il se transforme en femme lorsqu’il est touché par de l’eau froide (et redevient un garçon au contact de l’eau chaude). Cette trame toute simple, à laquelle Takahashi ajoute des intrigues amoureuses et des arts martiaux, fait des merveilles. Et offre au lecteur une réflexion sur l’ambivalence sexuelle. En tout, 38 tomes paraîtront et 407 épisodes seront produits pour la télévision. 

Dessinatrice de BD la plus lue au monde, avec plus de 200 millions d’exemplaires édités, Rumiko Takahashi signe entre 1996 et 2008 Inu-Yushai. Cette nouvelle série se présente sous la forme d’un récit historique et évoque les Yôkaï, ces facétieuses créatures du folklore japonais. Âgée de 61 ans, Rumiko Takahashi prépare actuellement une nouvelle série. Nulle doute que son Grand Prix devrait lancer un vaste projet de rééditions de ses œuvres cultes, entreprise commencée en 2017 par les éditions Glénat avec une nouvelle version, retraduite, de Ranma 1/2.

Jérôme Lachasse