BFMTV

Richard Berry, Julie Gayet, Nagui: 200 personnalités du monde de la culture s'engagent à se faire vacciner

Richard Berry, Julie Gayet et Nagui

Richard Berry, Julie Gayet et Nagui - Bertrand Guay - AFP / Yohan Bonnet - AFP / Kenzo Tribouillard - AFP

200 personnalités ont répondu à l'appel de Stanislas Nordey, directeur du théâtre de Strasbourg, qui évoque une "responsabilité collective face au virus".

Alors que le monde de la culture est à l'arrêt à cause de la pandémie de Covid-19, des personnalités du secteur décident d'envoyer un message. 200 acteurs, musiciens, présentateurs ou encore directeurs de théâtre s'engagent à se faire vacciner dès que ce sera possible, comme le rapporte Le Parisien. Parmi eux: Grand Corps Malade, Nagui, Julie Gayet, Arielle Dombasle, Daniel Auteuil, Gérard Jugnot, Michèle Bernier, Richard Berry, Arnaud Desplechin ou encore Nicolas Bedos.

"Pour faire un pas décisif dans la maîtrise de la pandémie et ce, sans aucune hésitation, nous nous engageons à nous faire vacciner dès que cela sera possible": ce sont les mots rédigés par Stanislas Nordey, directeur du théâtre de Strasbourg (Bas-Rhin), auxquels les 200 signataires se sont joints.

L'initiateur de cet appel explique avoir été inspiré par l'engagement des 200 maires à se faire vacciner, publié le 29 décembre dernier. "Nous avions compris à ce moment-là que les salles de spectacle ne pourraient pas rouvrir le 7 janvier", déclare-t-il au quotidien. "À ce rythme-là, on va rester fermé pendant un an encore… Nous ne pouvons pas être seulement en train de nous plaindre. Cette pétition, c'est une manière d'agir pour sortir de l'impasse." Il évoque également "un acte de citoyen", pour répondre à une "responsabilité collective face au virus".

Le secteur culturel au désespoir

La grogne du monde de la culture ne faiblit pas depuis un mois: fin novembre, Emmanuel Macron avait annoncé que les salles de spectacle pourraient rouvrir le 15 décembre, à condition que le nombre de nouveaux cas de coronavirus rapportés positifs passe sous la barre de 5000 par jour. Face à la stagnation des chiffres, Jean Castex a douché les espoirs du milieu en annonçant finalement que leurs portes resteraient fermées jusqu'au 7 janvier. Une échance qui a de nouveau été repoussée, sans date fixée.

"Les retours ont été assez immédiats et unanimes. Certains ne m'ont pas répondu mais je n'ai essuyé aucun refus", déclare Stanislas Nordey, toujours au Parisien. Avec cet appel, il souhaite "montrer l'exemple" et "faire réfléchir". Mais il précise qu'il ne cherche pas à "donner de leçon", alors que de nombreux Français expriment leur défiance quant au vaccin (45% refusent de s'y soumettre, selon un sondage Elabe pour BFMTV publié ce mercredi):

"Je m'attends forcément à des critiques et je les vois venir. Mais je ne suis pas un ayatollah de la vaccination. Je n'ai même pas de point de vue sur la question a priori. Le vaccin n'est pas obligatoire et je trouve cela très bien (...) C'est juste une action collective pour participer au débat, y apporter modestement notre pierre. Faire une proposition pour sortir de ce jour sans fin."
https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV