BFMTV

Grand Corps Malade dévoile son morceau "Pas Essentiel" et défend le monde de la culture

Ce vendredi matin, le chanteur s'est confié sur BFMTV au sujet de cette chanson, inspirée par la fermeture des salles de spectacles et la souffrance du monde de la culture.

Le slammer Grand Corps Malade a sorti ce jeudi soir à minuit un single inédit intitulé Pas essentiel. Un nouveau morceau annoncé par un happening sur la façade de l'Olympia à Paris, où le titre était installé en lettres rouges brillantes. Ce vendredi matin, le chanteur s'est confié sur BFMTV au sujet de cette chanson, inspirée par la fermeture des salles de spectacles et la souffrance du monde de la culture.

"J'ai voulu reprendre cette expression du 'pas essentiel', qui nous a tous marqués dans le monde de la culture ces derniers mois. C'est une expression qui nous a tous touchés, qu'on a trouvé même un peu violente, en tout cas maladroite", a-t-il dit. "Il y a toute une industrie qui souffre cruellement et pourquoi? Parce que visiblement, elle n'est pas essentielle".

"Cette chanson est une ode à la vie, à la liberté qui nous manque et au fait que la culture devrait vite revenir parce qu'on en a besoin", a assuré l'artiste, dont la prochaine tournée est programmée en novembre 2021.

La culture, "essentielle pour l'humeur"

Jeudi soir, là aussi sur BFMTV, le cinéaste et acteur Mathieu Kassovitz a de son côté jugé que les salles de cinéma ne sont "absolument pas essentielles dans la situation dans laquelle on est", dénonçant "une forme d'ego mal placé".

"Je ne suis pas d'accord avec lui", a assuré Grand Corps Malade, ajoutant que Mathieu Kassovitz était une personnalité "qui aime bien être à contre-courant". "Quand 99% du monde culturel souffre et demane la réouverture des salles de cinéma et théâtre, ce n'est presque pas étonnant qu'il dise l'inverse, et il a le droit. Mais moi je ne suis pas d'accord, la France traverse un moment complètement inédit, les gens souffrent, certains ne se relèveront pas financièrement... La culture ça devient important. Elle est essentielle pour l'humeur des gens, pour qu'ils continuent de vivre un peu normalement".

"C'est complètement possible d'ouvrir les théâtres et les cinémas, c'est la raison pour laquelle tout cela est vécu comme une injustice", a ajouté le chanteur.

Nawal Bonnefoy