BFMTV

Qui était l'homme au masque de fer, le mystérieux prisonnier de la Bastille?

Au cinéma, Leonardo DiCaprio a incarné l'homme au masque de fer dans le film de Randall Wallace en 1998.

Au cinéma, Leonardo DiCaprio a incarné l'homme au masque de fer dans le film de Randall Wallace en 1998. - United Artists

Tout l'été, BFM Paris vous fait redécouvrir les mythes et légendes urbaines autour de la capitale. Cette semaine l'homme au masque de fer, un prisonnier de la Bastille dont l'identité a fait fantasmer écrivains, historiens et réalisateurs.

Il fait partie des prisonniers les plus célèbres de la Bastille. Celui qu'on connaît sous le nom de l'homme au masque de fer a alimenté les plus folles spéculations au cours des siècles. Voltaire, Victor Hugo, Alexandre Dumas ont tous participé à alimenter la légende autour de ce prisonnier énigmatique, incarné plus récemment à l'écran par Leonardo DiCaprio en 1998. 

De nombreux mystères entourent la légende de cet homme, emprisonné pendant le règne de Louis XIV. Certains comme Voltaire lui prêtent une filiation avec le roi: il serait son frère jumeau, qu'on aurait enfermé en dissimulant son visage, pour éviter toute contestation du trône.

Des théories romanesques

D'autres thèses imaginent Molière sous le masque. Le dramaturge du roi ne serait pas mort sur scène mais emprisonné sous pression des Jésuites, critiqués dans Tartuffe. Nicolas Fouquet, surintendant des finances de Louis XIV, est aussi fantasmé sous les traits de l'homme au masque de fer après sa disgrâce auprès du roi.

Représentation du prisonnier connu comme l'homme au masque de fer.
Représentation du prisonnier connu comme l'homme au masque de fer. © Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

Des dizaines de théories plus romanesques les unes que les autres verront ainsi le jour, bien après la mort du prisonnier. Car une chose est sûre, l'homme au masque de fer a bien existé. Le registre d'écrou de lieutenant du roi à la Bastille, aujourd'hui référencés par la Bibliothèque nationale de France, attestent de l'incarcération de ce prisonnier anonyme entre 1698 et 1703, date de sa mort.

Des historiens se sont depuis attachés à démêler le vrai du faux. L'idée même du masque de fer est remise en cause, il aurait plutôt été question d'un masque de velours. L'hypothèse d'un prisonnier royal, frère du roi est rapidement écartée. La reine accouchant en public, il aurait été impossible de dissimuler un frère jumeau au roi Louis XIV. Celle de l'emprisonnement de Molière est aussi balayée, tout comme celle de Fouquet, ce dernier étant mort six ans avant l'incarcération du prisonnier au masque.

Emprisonné pour protéger des secrets d'Etat?

Aujourd'hui, une théorie défendue par l'historien Jean-Christian Petitfils semble faire consensus. Dans Le Masque de fer - Entre histoire et légende publié en 2004, il avance une toute autre solution à l'énigme et révèle un nom: celui du valet Eustache Danger. Ce dernier pourrait avoir eu accès à des secrets d'Etat et été témoin de conversations entre Louis XIV et Charles II, le roi d'Angleterre. Ce dernier souhaitait devenir catholique et demandait l'appui de la France contre la Hollande.

Reste à savoir d'où sont parties les spéculations. La légende de ce prisonnier mythique serait née de la rancoeur d'un courtisan de Louis XIV, le marquis de Barbezieux, fils de Louvois, ministre de la guerre du roi Soleil. N'ayant pas réussi à acquérir la confiance du roi, à l'image de son père, il aurait tout bonnement lancé des rumeurs à la cour, faisant courir le bruit que le souverain enfermé son frère derrière un masque. Un canular qui aura alimenté la légende pendant plusieurs siècles.

Carole Blanchard