BFMTV

L'Affaire de la rue des Marmousets ou la légende du barbier et du pâtissier sanguinaires

-

- - Copyright Warner Bros Pictures

Tout l'été, BFM Paris vous fait redécouvrir les mythes et légendes urbaines autour de la capitale. Cette semaine, la légende du barbier et du pâtissier sanguinaires, cousins français de Sweeney Todd.

A Paris, au cœur de l'Île de la Cité, à l'angle de la rue des Marmousets et de la rue des Deux-Hermites, là où se dresse aujourd'hui l'Hôtel-Dieu, s'est noué au XIVème siècle des crimes si vils, si horribles, que la pudeur nous empêcherait presque d'en parler: l'affaire de la rue des Marmousets, connue désormais comme la légende du barbier et du pâtissier sanguinaires.

On raconte qu'en 1384, un barbier et un pâtissier allièrent leurs forces pour un projet démoniaque. Le premier égorgeait, puis dépeçait ses clients. Le second recevait dans sa boutique, via une trappe, la chair hachée des victimes, souvent des étudiants.

La viande était ensuite cuisinée dans des pâtés en croûte. La boutique a connu un succès fulgurant. Le roi Charles VI (1368-1422) en raffolait. Et pour cause: "la chair de l’homme est plus délicate, à cause de la nourriture, que celle des autres animaux", note en 1612 Jacques du Breul, un prieur de Saint-Germain-des-Près qui a chroniqué l'affaire au XVIIème siècle.

Démasqués par un chien

Leur sinistre entreprise s'arrête en 1387 lorsque le chien d'une des victimes les démasque. Les aboiements intempestifs du canidé devant l'échoppe mettent la puce à l'oreille de la maréchaussée. En pénétrant chez le pâtissier, ils découvrent les deux complices à l'œuvre:

"L’un était en train de dépecer un cadavre fraîchement égorgé pendant que l’autre s’employait à broyer et hacher la chair afin de confectionner la farce devant servir à la préparation des pâtés en croûte", raconte Marc Lefrançois dans Dans l’intimité des Tueurs en Série.

Pris en flagrant délit, les deux complices avouent tout. Condamnés à mort, ils sont brûlés vifs dans des cages de fer. L'imaginaire populaire s'est approprié cette histoire. Des années après l'affaire, un poète, Poirier, dit le Boiteux, a écrit une comptine sur l'affaire. Un texte qui restitue le dégoût qu'inspire l'affaire à l'époque.

"Puis, rue des Deux-Hermites / Proche des Marmouzets (sic) / Fut deux âmes maudites / Par leurs affreux effets: / L'un barbier sanguinaire, / Pâtissier téméraire, / Découverts par un chien, / Faisant manger au monde, Par cruauté féconde, / De la chair de chrétien."

Les Sweeney Todd parisien

Cette affaire a pu inspirer la comédie musicale de Broadway, Sweeney Todd, the Demon Barber of Fleet Street de Stephen Sondheim, modèle du film de Tim Burton avec Johnny Depp.

Après l'exécution des deux criminels, leurs maisons furent détruites. Pendant un siècle, jusqu'en 1536, on pouvait trouver à la place une pyramide. Des années après, des curieux se rendent encore au 20, rue Chanoinesse (anciennement rue des Marmousets) pour y découvrir les lieux du crime. L'affaire, bien que relayée par plusieurs historiens, ne figure dans aucun document officiel. Avec le temps, l'affaire est devenue une légende.

-
- © Copyright Warner Bros. France
Jérôme Lachasse