BFMTV

De l'auto-édition à Netflix, le fabuleux destin des "Carnets rouges"

Les Carnets rouges, de Carole et Antoine Fruchard paru ce mercredi en librairies a été repéré par la comédienne Robin Wright, qui veut l'adapter pour Netflix.

Carole et Antoine Fruchard vivent le rêve de tout auteur auto-édité. Ils sont les auteurs des Carnets Rouges, un thriller d'anticipation qui est paru mercredi 19 janvier aux éditions Harper Collins... et ont été repérés par Robin Wright, qui en a acquis les droits en vue d'une adaptation pour Netflix.

Publié fin 2017 sur différentes plateformes d'auto-édition comme Amazon et la Fnac, le roman rencontre rapidement le succès, et se vend à 15.000 exemplaires, un véritable succès pour de l'auto-édition.

Une fin inespérée, pour ces trentenaires frère et sœur, qui ont imaginé le dénouement de leur histoire lorsqu'ils avaient 11-12 ans. A l'époque, ces deux grands lecteurs "inconditionnels" de Dumas, Azimov, Jack London et Jules Verne, grandis "dans une maison pleine de bouquins, sans télé ni consoles", ne creusent pas l'idée. Dix ans passent, puis l'occasion se présente de se replonger dans l'écriture de Carnets rouges.

"On s'est retrouvé à une vingtaine d'années tous les deux étudiants dans la même école, on habitait dans un petit appartement parisien. Et là, je ne sais pas comment, on a repensé à ce dénouement. On s'est dit, 'allez on écrit un livre'. On a tout écrit en partant de cette fin. Voilà comment Les Carnets rouges ont commencé en 2011-2012".

"On s'attendait à beaucoup de scénarios, mais pas à celui-là!"

L'écriture à quatre mains s'organise. Ensemble, ils créent le squelette d'une demi-page par chapitre. Antoine écrit ensuite une sorte de script détaillant les actions et les personnages, Carole se charge d'étoffer les scènes. Antoine s'occupe d'une partie des dialogues, et des articles scientifiques qui émaillent le récit. Ils se complètent et s'organisent à merveille.

Les Carnets rouge, aux éditions Harper Collins
Les Carnets rouge, aux éditions Harper Collins © Harper Collins

Carole et Antoine Fruchard font alors lire leur roman à leurs parents et à leurs proches. "En 2018, on s'est dit que ce serait plus pertinent d'avoir des retours de gens objectifs", note Antoine Fruchard, et comme on bosse dans le digital, on a découvert qu'on pouvait s'auto-éditer sur Amazon et la Fnac. Antoine le start-upeur - il a créé un comparateur d'assurances en ligne - et Carole la consultante en stratégie de communication se lancent dans l'aventure, loin de se douter de l'engouement qu'ils vont susciter.

Très vite, les commentaires élogieux de lecteurs emballés se multiplient, et les deux néo-écrivains vendent 15.000 exemplaires de leurs Carnets rouges. Les lecteurs saluent "une histoire bien construite", un récit "magnifique et futuriste", ou encore un livre "captivant qui donne envie de réétudier la physique". Les commentaires, toujours visibles sur Amazon émanent du monde entier.

"L'avantage de passer par Internet, évoque Carole Fruchard, c'est qu'on a pu toucher d'autres lecteurs francophones. On était numéro un au Québec"

L'un de ces lecteurs s'appelle Clément Giraudet, et n'est autre que le mari de la comédienne Robin Wright, inoubliable héroïne de House of Cards. Carole et Antoine ne le connaissent pas, mais répondent à ses sollicitations. "On lui a répondu comme on répondait à tous nos lecteurs", se souvient Antoine Fruchard.

Carole et Antoine, en discussion zoom avec Robin Wright et Clément Giraudet
Carole et Antoine, en discussion zoom avec Robin Wright et Clément Giraudet © Carole et Antoine Fruchard

"On s'attendait à beaucoup de scénarios, mais pas à celui-là", rigole encore Carole Fruchard, qui se souvient de leur incrédulité.

"Il a beaucoup aimé l'histoire. Il m'a appelé pour demander une version anglaise que je n'avais pas, se souvient Antoine Fruchard. On a traduit un résumé d'une vingtaine de pages pour Robin Wright, qui a beaucoup aimé. Et on a même fait une présentation à Netflix, début 2020, un 'TV show proposal'. On a eu des zooms avec des équipes de Netflix".

Une trilogie

Robin Wright a l'exclusivité de l'exploitation audiovisuelle des Carnets rouges. "Ce qui est sûr, c'est qu'on va travailler avec Robin, évoque Carole Fruchard. Mais ce n'est pas encore sûr que ce soit Netflix." Car si l'actrice a des liens avec Netflix depuis House of Cards, dont elle a produit et réalisé plusieurs épisodes, elle a également des contacts chez Hulu ou chez Amazon. "Elle prendra le producteur qui a les conditions qui lui conviennent le mieux", souligne Carole Fruchard, et réalisera le projet. Malgré les conditions sanitaires, l'affaire est pour l'instant en bonne voie. Le livre devrait être traduit en anglais dès février et l'adaptation en scénario commencer au printemps.

Et l'aventure des Carnets rouges est loin d'être finie, puisque les Fruchard ont imaginé l'histoire "comme une trilogie". "Le lecteur ne sera pas frustré en arrivant à la fin du premier volet, assure cependant Carole Fruchard, mais il y a la possibilité de rebondir".

"On ne s'est pas encore mis à l'écriture. On pense qu'on sera un peu plus rapides que la première fois", sourit Antoine Fruchard.

Magali Rangin
https://twitter.com/Radegonde Magali Rangin Cheffe de service culture et people BFMTV