BFMTV

Où Joël Robuchon avait-il obtenu ses étoiles?

Le chef cuisinier Joël Robuchon, le 27 avril 2011 à Singapour.

Le chef cuisinier Joël Robuchon, le 27 avril 2011 à Singapour. - Simin Wang - AFP

Le chef cuisinier français avait accumulé plus de 40 étoiles Michelin au cours de sa carrière et en conservait 32 à sa mort ce lundi. Le tout grâce à une douzaine de restaurants, répartis sur trois continents.

Joël Robuchon, mort ce lundi à l'âge de 73 ans, était le chef le plus étoilé au monde. Le cuisinier originaire de Poitiers avait, au fil des décennies, accumulé plus de 40 précieuses distinctions du guide Michelin, le tout sur trois continents.

Avant même d'ouvrir son premier restaurant à 36 ans, "le Jamin", Joël Robuchon avait déjà décroché deux étoiles en tant que chef et directeur de l'hôtel "Nikko" (aujourd'hui Novotel Paris-Tour Eiffel). Il en glane ensuite trois, successives, à la tête de son premier établissement dans le XVIe arrondissement de la capitale.

Cinq étoiles à 40 ans

A à peine 40 ans, en 1984, Joël Robuchon a déjà cinq étoiles au guide Michelin. Dix ans plus tard, il ouvre avenue Raymond-Poincaré, à Paris, un restaurant portant son nom. Le "Joël Robuchon" lui vaudra trois étoiles qu'il rendra en 1996, fatigué de "courir sans cesse après la perfection".

A 50 ans, Joël Robuchon prend sa retraite "pour se consacrer à la transmission de son savoir". Il anime notamment plusieurs émissions de télévision comme Planète Gourmande ou Bon appétit bien sûr. En 2003, il remet la main à la pâte avec l'ouverture du premier "Atelier Robuchon", un restaurant gastronomique où les clients peuvent voir les chefs s'activer aux fourneaux grâce à une cuisine ouverte.

15 étoiles avec les Ateliers

En parallèle, il a aussi ouvert en 2001 le restaurant Robuchon à Macao, sur la côte sud de la Chine, qui lui vaudra trois étoiles. Ses douze "Ateliers", ouverts à Paris, Londres, New York, Montréal, Las Vegas, Bangkok, Hong Kong, Taipei, Tokyo, Shanghai ou encore Singapour, lui rapporteront 15 étoiles en tout. La fermeture de l'"Atelier" de Singapour, en juillet dernier, emportera avec elle les deux étoiles de l'établissement.

Ses autres restaurants à Tokyo, Monaco, Las Vegas ou Bordeaux lui rapporteront 16 étoiles, portant à 42 le nombre de distinctions du Michelin récoltées par Joël Robuchon lors de sa carrière. En soustrayant les trois étoiles rendues en 1996, les cinq perdues à la fermeture des établissements de Singapour et les deux acquises à l'hôtel "Nikko", le chef cuisinier avait toujours 32 macarons à sa mort ce lundi..

Liv Audigane