BFMTV

La Rotonde: une brasserie "mythique", repère des artistes à Paris

Emmanuel Macron, arrivé en tête du premier tour de l'élection présidentielle, a réuni ses soutiens pour un dîner dimanche soir dans cette célèbre brasserie du quartier Montparnasse. Un restaurant emblématique du quartier, fréquenté par de nombreux artistes au début du 20e siècle.

Souriant et entouré de ses soutiens, Emmanuel Macron a fêté dimanche sa qualification au second tour de l'élection présidentielle à La Rotonde. Située dans le 6e arrondissement de la capitale, la brasserie parisienne avait déjà été choisie par François Hollande pour fêter sa victoire à la primaire socialiste en 2011.

Un établissement centenaire ouvert en 1911 par Victor Libion, un Auvergnat qui décide de racheter un petit bistrot à l'angle des boulevards Raspail et Montparnasse pour le transformer en brasserie. Le lieu deviendra rapidement une institution de la vie parisienne dans les années 1910. De nombreux artistes comme Picasso, Chagall, Apollinaire ou encore Jean Cocteau fréquenteront alors La Rotonde assidûment.

"Pendant la Grande Guerre, tous vont passer leurs journées entières à La Rotonde: car les cafés, eux, ont du charbon et des poêles bien chauds. Et puis le patron n'est pas avare d'une bonne soupe brûlante et il court Paris pour offrir quelques cigarettes de contrebande à ses artistes", peut-on lire sur le site internet de la brasserie.

Au même titre que la Closerie des Lilas, la Rotonde participe à donner à Montparnasse sa réputation de quartier d'artistes. Un lieu de rendez-vous incontournable comme le rapporte Paris Zig Zag qui cite Hemingway dans Le soleil se lève aussi.

"Le taxi s'arrêtera en face de la Rotonde. Quel que soit le café de Montparnasse où vous demandiez à un chauffeur de la rive droite de vous conduire, il vous conduira toujours à la Rotonde"

Que mange-t-on à La Rotonde?

Accusés par certains élus de rejouer la soirée "bling-bling" au Fouquet's de Nicolas Sarkozy au soir de sa victoire en 2007, Emmanuel Macron s'est vigoureusement défendu ce lundi. Le candidat arrivé en tête a expliqué sur Europe 1 avoir voulu rassembler ses soutiens pour les remercier ainsi que ses proches collaborateurs. 

"C'était mon moment du coeur, vous voyez? Mais je crois qu'au Fouquet's, il n'y a pas beaucoup de secrétaires, pas beaucoup d'officiers de sécurité, vous avez vu qui était à table. Moi je n'ai pas de leçon à recevoir du petit milieu parisien", a-t-il répliqué.

A sa carte, La Rotonde propose des plats traditionnels de brasserie. Si au début du 20e siècle, "l'anisette y coûte cinq sous et le casse-croûte dix", cent ans plus tard les prix ont toutefois largement augmentés. Pour 46 euros, le restaurant propose un menu entrée, plat, dessert avec des plats allant des escargots de bourgogne au magret de canard rôti.

A la carte, le client peut s'en sortir pour 16 euros avec une assiette de penne rigate à la tomate et basilic. Le plateau de fruits de mer individuel est lui affiché à 29,50 euros et l'entrecôte de boeuf à 34 euros. Des prix un peu plus bas qu'au Fouquet's où le menu signature entrée, plat, dessert s'affiche à 98 euros et l'entrecôte grillée à 52 euros.

Carole Blanchard