BFMTV

Les anneaux de Saturne sont étonnamment jeunes, selon les nouvelles estimations de la Nasa

Saturne

Saturne - NASA

Selon les estimations de la Nasa, les anneaux de Saturne pourraient n'être vieux que de 10 à 100 millions d'années, rapporte le magazine d'actualité britannique The Week. Ils seraient donc relativement jeunes, sachant que la planète est, elle, âgée de 4,5 millions d'années.

Les anneaux de la planète Saturne pourraient n'être âgés que de 10 à 100 millions d'années, indique une étude de l'agence spatiale américaine, relayée par le magazine d'actualité britannique The Week. Autrement dit, à l'échelle du système solaire, ils se seraient formés "hier", selon les termes de Luciano Less, auteur principal de l'étude interrogé par la BBC.

Saturne, sixième planète en partant du Soleil, s'est formée il y a quatre milliards et demi d'années, au début du système solaire. Elle a donc vécu pendant la quasi-totalité de son existence sans ses anneaux.

Une masse vingt fois moins importante qu'estimé auparavant

Ces estimations ont été obtenues sur la base des dernières données délivrées par Cassini, une sonde de la Nasa lancée en 1997 pour l'exploration de Saturne et qui a tiré sa révérence en 2017. A la fin de sa mission, la sonde a effectué 22 orbites, passant entre Saturne et ses anneaux. Elle s'en est rapprochée comme jamais auparavant, ce qui a permis de nouvelles découvertes.

A en croire les données ainsi recueillies, la masse des anneaux de Saturne est vingt fois moins importante que les scientifiques le pensaient jusque-là. Or, comme l'explique la Nasa, plus leur masse est faible, plus les anneaux sont jeunes. Au contraire, en vieillissant, les anneaux attirent des débris et s'alourdissent. Cette masse, combinée à d'autres données, a conduit à une estimation de l'âge des anneaux.

L'une des grandes énigmes du système solaire

Les planétologues avaient de nombreux indices de l'âge relativement jeune des anneaux, formés peut-être par des collisions de lunes de Saturne, ou bien par l'éclatement d'une comète qui se serait rapprochée trop près de la planète. Mais leur âge exact restait l'une des grandes énigmes du système solaire. Elle semble désormais en partie résolue. 

L'étude va plus loin. Si elle ne répond pas à la question de l'origine des anneaux de Saturne, elle renforce les théories d'une comète ou d'une collision de lunes glacées.

En décembre 2018, la Nasa avait par ailleurs publié une étude démontrant que, d'ici 100 millions d'années, la "géante gazeuse" sera dépourvue de ses anneaux. La gravité et le champ magnétique de la planète attirent les anneaux vers elle et les détruisent par la même occasion.

Clémentine Piriou