BFMTV

Vacances estivales: la montagne et le Sud plébiscités par les Français

Vacanciers à Chamonix, en Haute-Savoie, en juillet 2019

Vacanciers à Chamonix, en Haute-Savoie, en juillet 2019 - Philippe Desmazes

Les Alpes sont la première destination envisagée par les Français pour leurs vacances d’été, devant Marseille et Paris, d’après les tendances de recherches enregistrées sur la plateforme Expedia.

Si la situation sanitaire s’améliore progressivement, deux Français sur 3 se disent encore inquiets et ont toujours peur d'attraper le Covid-19, d’après le dernier baromètre BVA publié le 25 juin. En quête de nature et de grands espaces, qui permettent de respecter la distanciation sociale, les Français pourraient être nombreux à opter pour des vacances au grand air. D’après la plateforme de voyages Expedia Group qui a analysé les tendances de recherches effectuées entre mi-avril et mi-mai pour les deux mois d’été, la montagne devance en effet cette année les bords de mer.

Les Alpes figurent notamment en tête du classement des destinations françaises les plus convoitées pour les mois de juillet et d’août en ce qui concerne les locations d’appartements et de maisons, alors qu’elles ne figuraient qu’à la 17e place l’année dernière. Pour renforcer la confiance des consommateurs, la région Auvergne-Rhône-Alpes a d'ailleurs annoncé un plan de relance inédit pour le secteur du tourisme, avec la création d’un fonds régional d’urgence de 30 millions d’euros et le lancement d’une vaste campagne de communication qui met en valeur les thèmes de la nature et de la montagne en été.

Des séjours plus courts et de dernière minute

Le Sud de la France, et notamment la région de Marseille, se hisse en deuxième position, devant Paris et le parc Disneyland qui occupent la troisième place des destinations les plus populaires de l'été 2020. Et si Paris et Lyon restent les villes les plus plébiscitées pour les séjours à l’hôtel, là encore, les Alpes connaissent une progression fulgurante, souligne Expedia Group. Elles figurent à la 8e place du classement des recherches d’hôtels, alors qu’elles n’étaient qu’en 76e position l’an dernier.

Après de longs mois d’incertitudes, les Français semblent opter pour la dernière minute. En effet, le pourcentage de personnes effectuant des recherches sans date de séjour précise a doublé par rapport à la même période l'an passé passant de 43 % en 2019 à 86 % en 2020, note la plateforme qui observe par ailleurs une réduction de la durée moyenne des séjours réservés: 1,7 jour contre 2,8 l'année dernière.

Mélanie Rostagnat Journaliste BFMTV