BFM Business

Auvergne-Rhône-Alpes: le plan de la région pour relancer le tourisme

Très durement touché par la crise du coronavirus, le secteur du tourisme tente de se relever en Auvergne-Rhône-Alpes. La région vient de dévoiler son plan pour relancer cette économie.

Une campagne massive de communication et des aides financières pour les professionnels. La région Auvergne-Rhône-Alpes a dévoilé les mesures prises pour relancer le secteur du tourisme ces prochains mois. En raison du confinement, les pertes sont estimées à plus de deux milliards d'euros pour les professionnels. 

Un fonds d'urgence de 30 millions d'euros 

Premier axe de ce plan de relance, la région a décidé de mettre en place une importante campagne de communication, au niveau régional, national et international. L'idée est d'attirer la clientèle française en mettant en valeur les thèmes de la nature et de la montagne en été mais aussi les Européens avec l'œunotourisme, la gastronomie et les balades urbaines, ainsi que les clients étrangers en misant sur la montagne en hiver et les fêtes de Noël. 

L'autre axe de ce plan de relance se concentre autour des aides financières apportées aux professionnels. Un Fonds régional d’urgence "Tourisme / Hébergement restauration" a été mis sur pied. Doté de 30 millions d'euros, il permet aux professionnels ayant subi une baisse de chiffre d'affaires de 20% sur un an de rembourser des emprunts. 

"Je prends l'exemple d'un hôtelier qui aurait investi dans les deux ou trois années qui viennent de s'écouler et qui aurait un remboursement d'emprunt, il peut avoir jusqu'à 5000 euros d'aide directe", explique ainsi Nicolas Daragon, vice-président de la région délégué au tourisme. 

Des prêts de la région

Les professionnels sont également éligibles à un prêt de la région en cas de problèmes de trésorerie, qui peut atteindre 100.000 euros. Cet emprunt "sera différé de deux ans" et peut être "étalé sur sept ans", détaille Nicolas Daragon.

"À ce jour, on a 4000 dossiers traités, 16 millions d'euros versés. On va prolonger ce dispositif le plus longtemps possible pour accompagner les professionnels qui traversent une période difficile", ajoute-t-il. 

Au total, le tourisme représente 8% du PIB régional, avec 21,4 milliards d'euros et 170.000 emplois salariés.

Benjamin Rieth