BFMTV

Vendredi saint à Notre-Dame: à quoi servent les combinaisons blanches portées par les artistes?

Les artistes accompagnant l'archevêque de Paris pour célébrer le Vendredi saint dans la cathédrale Notre-Dame, étaient vêtus de combinaisons blanches et de bottes épaisses.

L'archevêque de Paris a célèbré ce vendredi matin le Vendredi saint dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, ravagée il y a bientôt un an par un incendie. A ses côtés, le violoniste Renaud Capuçon ainsi que les comédiens Philippe Torreton et Judith Chemla, pour une lecture de textes d’auteurs chrétiens.

Ces intervenants sont apparus vêtus de combinaison de protection blanches et d'épaisses bottes, qu'ils ont conservées pendant toute la cérémonie. Mais elles n'ont rien à voir avec la pandémie de coronavirus qui sévit actuellement.

"Les combinaisons relèvent du protocole plomb", a expliqué ce vendredi sur BFMTV, Marie-Amélie Tek, architecte du patrimoine. "Les entreprises sont obligées de s'y tenir, et donc les artistes. Toute personne qui pénètre sur le chantier a cette tenue de cosmonaute".

400 tonnes de plomb répandues en microparticules

Pour rappel lors de l'incendie, 400 tonnes de plomb contenu dans la charpente de la flèche et la toiture de la cathédrale avaient fondu, se répandant en microparticules dans la cathédrale mais aussi sur l'île de la Cité. La décontamination du lieu saint est toujours en cours, le port de ces combinaisons est donc obligatoire pour éviter une contamination.

"Ca nous rappelle qu'on est dans cette phase très très délicate de la sécurisation de l'édifice, cette phase qui va durer jusqu'à cet été probablement avec le démontage de l'échafaudage", a fait valoir Marie-Amélie Tek.

Mais l'architecte du patrimoine se réjouit également des images de l'intérieur du monument: "Ce que je trouve assez formidable, ce qui personnellement me rassure beaucoup, c'est qu'on voit qu'il y a des choses qui vont bien", comme le mobilier, les chapelles rayonnantes ou encore les vitraux. "Une cérémonie peut se tenir aujourd'hui dans des conditions très particulières, mais elle existe", a déclaré l'architecte.

Salomé Vincendon