Une majorité de Français s'oppose au retour des jihadistes sur le territoire

Des soldats des Forces Démocratiques Syriennes (FDS) encadrent des djihadistes à Baghouz, en Syrie, le 26 février 2019.
 

Le rapatriement des ressortissants ayant rejoint les rangs de Daesh est une source d'inquiétudes pour une majorité de Français, tout comme celui de leurs enfants.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire