BFMTV

Syrie: 13 jihadistes français remis à l'Irak "seront jugés selon la loi irakienne"

Des hommes suspectés de combattre pour Daesh arrêtés par les forces démocratiques syriennes à Baghouz le 22 février 2019 (photo d'illustration)

Des hommes suspectés de combattre pour Daesh arrêtés par les forces démocratiques syriennes à Baghouz le 22 février 2019 (photo d'illustration) - Bulent KILIC / AFP

C'est ce qu'a annoncé le président irakien Barham Saleh à l'issue d'un entretien avec Emmanuel Macron à l'Elysée.

Les 13 Français soupçonnés d'être des combattants de Daesh et remis par les forces arabo-kurdes de Syrie aux autorités irakiennes "seront jugés selon la loi irakienne", a déclaré le président irakien depuis Paris ce lundi. 

"13 éléments de Daesh" remis aux autorités irakiennes "seront jugés selon la loi irakienne et c'est dans ce cadre que nous agissons", a annoncé Barham Saleh. Il s'exprimait à l'issue d'un entretien avec le président français Emmanuel Macron à l'Elysée. 

Des centaines de jihadistes étrangers sont détenus en Syrie par l'alliance arabo-kurde. Cette dernière a lancé une offensive pour déloger les combattants de l'Daesh de leur dernier réduit dans l'est du pays. Au total, 280 jihadistes de Daesh ont été remis aux autorités irakiennes depuis jeudi.

Clémentine Piriou avec AFP