BFMTV

Solidaires des femmes en burkini, des Bretons se baignent habillés

Le "Douarnkini" a rassemblé des dizaines de Bretons sur une plage du Finistère (photo d'illustration)

Le "Douarnkini" a rassemblé des dizaines de Bretons sur une plage du Finistère (photo d'illustration) - Mohd Rasfan - AFP

Solidaires des femmes portant le burkini, une trentaine de Bretons se sont baignés habillés dimanche sur une plage du Finistère.

Pour dénoncer les arrêtés anti-burkini et soutenir la décision du Conseil d'Etat, une trentaine de personnes se sont baignées habillées sur la plage des Dames de Douarnenez (Finistère). Parmi les participants, des femmes mais aussi des hommes, parfois voilés.

Le Planning familial du Finistère, à l'initiative de ce rassemblement, voulait dénoncer la dimension "inimaginable" de la polémique du burkini, rapporte Le Télégramme. Une participante de la baignade a expliqué au quotidien local: 

"Ces femmes musulmanes sont Françaises, et les arrêtés anti-burkini les persécutaient. C'est intolérable".

Des arrêtés "grotesques"

Sur la page Facebook de l'événement, le Planning familial explique ses intentions: 

"Pour mettre en évidence le côté grotesque des arrêtés "anti- burkini" (je hais le voile islamique, mais je ne hais pas les femmes voilées, a écrit Florence Montreynaud...), nous vous proposons une petite pause pendant le démontage du Festival de cinéma : une baignade habillée dimanche à midi à la Plage des Dames à Douarnenez : jupe longue, foulard, combinaison de plongée..."

Vendredi, le Conseil d'Etat a suspendu l'arrêté anti-burkini de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes). Le maire de la commune a assuré qu'il se conformera à la décision de la plus haute juridiction administrative. Mais tous les élus ne tiennent pas la même position: les maires de Sisco, Fréjus, Leucate ou encore du Touquet ont choisi de maintenir leur arrêté. 

M.L.