BFMTV

Sexualité: en 2018, les Français plus libres que jamais

Selon une étude, les pratiques sexuelles des Français n'ont pas fondamentalement changé depuis le début du millénaire mais la parole s'est libérée. Et notamment en ce qui concerne des sujets jadis tabous, comme la sexualité des seniors, le plaisir féminin ou la bisexualité.

Les Français seraient plus libres que jamais dans leur vie sexuelle. Ou du moins dans la façon dont ils assument leur sexualité. C'est ce que constate la sociologue Janine Mossuz-Lavau dans son essai La Vie sexuelle des Français.

Pour cette seconde partie de son enquête débutée au tournant du millénaire, la chercheuse a interrogé 65 Français, des hommes et des femmes issus de tous les milieux socio-professionnels. Et, d'après les conclusions de son étude, les pratiques sexuelles des Français ne sont pas nécessairement plus étendues qu'avant mais elles sont aujourd'hui mieux acceptées. 

La parole s'est libérée et les tabous ont été levés à de nombreux niveaux, et notamment en ce qui concerne la bisexualité ou encore les amours multiples. 

"Ils en parlent plus facilement qu'ils n'en parlaient avant, la libération sexuelle fait son petit bonhomme de chemin et ils ont des pratiques qu'ils assument très bien, comme des doubles vies", raconte la sociologue.

Et de citer, dans un entretien à l'AFP, l'exemple d'un "homme bisexuel qui vit avec une compagne: certaines nuits, quand il a envie de garçons, il appelle des jeunes gens et le lui raconte le lendemain".

"On sait aujourd'hui que le plaisir féminin existe"

Les femmes ne seraient pas en reste de cette petite révolution sexuelle, puisque selon la sociologue, le plaisir féminin est de plus en plus pris en compte.

"On sait aujourd'hui que le plaisir féminin existe, qu'il ne vient pas comme ça, qu'il ne suffit pas que le mec fasse des allées et venues rapidos. On sait qu'il y a un truc qui s'appelle le clitoris et que la pénétration ne donne pas le même plaisir, même si elle permet une fusion car les corps sont imbriqués."

La sexualité du troisième âge serait également davantage acceptée qu'à l'orée des années 2000. "Il y a un vrai réveil de la sexualité des seniors, qu'on trouve d'ailleurs très touchant parce qu'on a des personnes de plus de 70 ans qui veulent réémoustiller leur couple", abonde Patrick Pruvot, fondateur des boutiques Passage du désir, qui proposent en vrac lingerie fine, sex toys et jeux de société coquins. En 2017, un sondage Ifop indiquait que 7% des 60 ans et plus confessaient avoir recours à un sextoy au moins une fois par mois.

L'absence de sexualité, dernier tabou

Pour Janine Mossuz-Lavau, un tabou demeure toutefois: celui de l'absence de sexualité dans le couple. Ce serait selon elle un quart des couples français qui n'auraient plus du tout de relation sexuelle. "Même dans un dîner de copains très cool, personne ne dira 'Ca fait deux ans qu'on ne baise plus'. C'est l'aveu d'un échec affectif, dans une société où il existe une injonction au plaisir, voire au bonheur".

C.R. avec Marine Scherrer