BFMTV

Séisme dans la Drôme: "aucun dégât majeur n'a été recensé dans le département", affirme la préfecture

La carte de la Drôme où le séisme a eu lieu.

La carte de la Drôme où le séisme a eu lieu. - BFMTV

Un blessé grave, dont les jours ne sont pas en danger, est à déplorer à Montélimar (Drôme), a indiqué la préfecture du département.

Un séisme de magnitude 5,4 a été fortement ressenti dans les départements de l'Ardèche et de la Drôme, ce lundi. Dans un communiqué de presse diffusé en fin de journée, la préfecture de la Drôme a cependant assuré qu'"aucun dégât majeur n’a été recensé dans le département".

Elle a indiqué que 50 sapeurs-pompiers étaient encore engagés sur le terrain aux alentours de 19h20 et qu'une trentaine de pompiers drômois étaient aussi toujours engagés en renfort en Ardèche. 

"Un blessé grave est à déplorer à Montélimar suite à la chute d’un échafaudage. Ses jours ne sont pas en danger. Une personne a été prise en charge suite à un malaise", a-t-elle ajouté.

"Un millier d'appels reçus par les services de l'État"

La préfecture a précisé que "plus d’un millier d’appels ont été reçus par les services de l’État, dont 850 au centre de traitement des appels du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) de la Drôme, 150 en zone Police Nationale, 150 en zone gendarmerie et une trentaine à la préfecture".

Les services de l’État et les opérateurs compétents ont également effectué "toutes les vérifications nécessaires des ouvrages d’art, bâtiments, usines (notamment les sites Seveso), pouvant présenter un risque éventuel (barrages de la CNR, ponts et routes)".

"A ce stade, aucun risque n’a été signalé. Des vérifications complémentaires seront effectuées dans les prochains jours", a ajouté la préfecture.

Un arrêt des réacteurs de la centrale nucléaire de Cruas

Concernant les installations nucléaires, un arrêt des réacteurs a été décidé sur le site de Cruas afin de permettre un audit approfondi des installations, "conformément à la procédure de sécurité et de précaution établie par l’opérateur", après qu'un seuil sismique vibratoire "a déclenché une alarme sur un seul des cinq capteurs installés sur le site". 

"Aucun dégât sur les bâtiments n’a été constaté et les installations fonctionnent normalement", a précisé la préfecture.

Du côté de l'Ardèche, un point presse devrait être organisé mardi par la préfète Françoise Souliman, en présence du maire du Teil Olivier Peverelli et des services de l'État.

Clément Boutin