BFMTV

Réveillon du nouvel an: Paris renoue un peu avec la fête

Le réveillon du nouvel an à Paris s’annonce sous de meilleurs auspices qu’en 2015 après le choc des attentats. Un spectacle sera proposé sur les Champs-Elysées et les réservations dans les restaurants s’annoncent encourageantes pour les professionnels.

Paris n'était pas à la fête le 31 décembre 2015. Feu d'artifice annulé, Champs-Elysées à peine ouverts au public et effondrement des réservations avaient marqué le passage à l'année 2016, quelques semaines après les attentats meurtriers du mois de novembre. Malgré une année de nouveau marquée par les attaques terroristes en France, la capitale reprend des couleurs pour ce nouveau réveillon.

Cette année, les Champs-Elysées redeviendront un lieu de fête avec un grand spectacle son et lumières organisé par la mairie de Paris. Un spectacle aux couleurs des Jeux Olympiques de 2024 qui doit servir de vitrine à la candidature de Paris, alors que le CIO doit rendre sa décision en septembre prochain. Pour ce spectacle de projection sur l'Arc de triomphe qui s'achèvera par un feu d'artifice, la mairie de Paris attend 500.000 personnes. 

90% d'occupation dans les hôtels

Du côté des restaurants et des hôtels, les établissements ont déjà engrangé des réservations plutôt prometteuses pour le réveillon, même si tous n'ont pas encore retrouvé le niveau pré-attentats de 2014. 

"Le réveillon du 31 s'annonce très bien, c'est plutôt encourageant et les gens ont répondu présents. Nos deux restaurants sont presque complets, et côté hôtel, on est autour de 90% d'occupation, c'est mieux que l'année dernière", résumait en début de semaine à l'AFP le directeur général du palace le Plaza Athénée, François Delahaye. 

Une tendance confirmée par la principale organisation professionnelle de l'hôtellerie-restauration, l'Umih, qui annonce pour Paris un "bon état des réservations pour le réveillon par rapport à 2015, aussi bien pour l'hôtellerie que la restauration". 

"Les Français ont envie de se relâcher"

Du côté du célèbre Moulin Rouge, qui propose un dîner-spectacle compris entre 380 et 1.000 euros pour le dernier soir de l'année et peut accueillir près de 750 personnes, on enregistre "beaucoup plus de réservations qu'en 2015 qui avait été faible en raison des attentats", et on est "quasi au niveau de 2014 qui avait été une excellente année". Même "redémarrage positif" pour les dîners croisière sur la Seine des Bateaux Parisiens avec "une fréquentation et un chiffre d'affaires à la hausse par rapport à 2015, sans toutefois retrouver pour le moment le niveau de 2014". 

Les clients français ont envie de réveillonner et les touristes étrangers sont aussi progressivement de retour. Les réservations pour des vols internationaux à destination de Paris montrent "une hausse de 4,1% par rapport à 2015, mais encore 11% en-dessous du niveau de 2014", pour des séjours d'une à cinq nuits incluant le 31 décembre, indique à l'AFP Olivier Jager, directeur général de la société spécialisée Forwardkeys. 

Et si "théoriquement" le réveillon s'annonce bien pour les professionnels, "il y a énormément de paramètres qui peuvent entrer en compte, et ce jusqu'au dernier moment. Peut-être que ce qui s'est passé à Berlin peut raviver certaines peurs, ou pas", tempère Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil. "Mais ce qui est sûr, souligne-t-il, c'est que les Français ont envie de se relâcher, de se faire plaisir, et aussi d'arrêter de se serrer la ceinture".

dossier :

Joyeuses fêtes

C. B avec AFP