BFMTV
Police-Justice

Réveillon du Nouvel An: 11.000 hommes déployés en Ile-de-France

Ce sont 6.500 militaires qui seront mobilisés en Ile-de-France.

Ce sont 6.500 militaires qui seront mobilisés en Ile-de-France. - Ludovic Marin - AFP

La soirée de la Saint-Sylvestre sera particulièrement surveillée cette année en raison des risques d'attentats qui pèsent toujours sur la capitale. 2.000 militaires vont être mobilisés dans les rues de Paris.

Pas de menace précise, mais une menace permanente. Le mot d'ordre des autorités pour le réveillon de la Saint-Sylvestre est clair: les forces de l'ordre seront mobilisées afin d'assurer la sécurité des Parisiens, des touristes et de tous ceux venus fêter l'arrivée de la nouvelle année dans la capitale. "Le message, il est simple, confirme le préfet de police de Paris, Michel Cadot. Il est celui qu'il existe une menace permanente. Le deuxième message, il est que nous apportons le maximum de sécurisation possible".

Ainsi, cette année, au total, ce sont pas moins de 11.000 hommes qui seront mobilisés dans les rues de Paris, soit 2.000 hommes de plus par rapport à l'an dernier. 2.300 pompiers, des policiers, des services de secours, mais également 2.000 militaires, participant à l'opération Sentinelle, assureront la sécurité sur le territoire parisien. Une sécurité renforcée, avec 6.500 militaires présents dans toute l'agglomération parisienne, à l'instar des autres grandes villes dans le monde

Palpations et vérifications sur les Champs-Elysées

Le secteur des Champs-Elysées, où près de 600.000 personnes sont attendues, sera particulièrement surveillé avec la mobilisation de 1.600 policiers et gendarmes. "Evidemment, les contrôles ne peuvent pas être complets et systématiques, prévient le préfet de police. Mais ils seront fortement renforcés avec des palpations et des vérifications d’identité, s’il y a lieu, et bien entendu l’interception de toutes introductions de boissons ou de bouteilles sur la zone des Champs-Elysées."

Dans le détail, les commerces de l'avenue fermeront entre 18 heures et 19 heures, la vente à emporter de boissons alcoolisées, tout comme la vente et la détention de bouteilles en verre, sera interdite à partir de 20 heures. La circulation sur l'avenue parisienne sera également interrompue entre 23h15 et 00h15, une plage horaire réduite de trois heures par rapport à 2014. Sept stations de métro aux abords des Champs-Elysées seront également fermées entre 22 heures et 1 heure du matin. 

60.000 hommes partout en France

"Jamais il n'y a eu autant d'éléments mobilisés pour la sécurité des Français. L'opération Sentinelle est la plus importante que mènent aujourd'hui les forces armées, mais c'est le même combat, le même ennemi" que celui des opérations extérieures, a tenté de rassurer Jean-Yves Le Drian faisant référence à la menace jihadiste. La menace terroriste a toutefois obligé les autorités à annuler l'ensemble des festivités à Paris, une attitude adoptée par la Belgique. Les Bruxellois seront privés cette année de feu d'artifice.

Le ministre de la Défense s'est rendu ce mercredi dans différents points de la capitale pour rencontrer les forces déployées. Après le parvis de la cathédrale de Notre-Dame de Paris, les Champs-Elysées, Jean-Yves Le Drian s'est également rendu à la station du RER A d'Auber où près d'un million de voyageurs transitent chaque jour. "La présence de ces forces sur l’ensemble du territoire nationale montre qu’il faut être très vigilent, a rappelé le ministre. Cette vigilance n’empêche pas de réveillonner." Au total, 60.000 hommes seront déployés sur tout le territoire français.

Justine Chevalier