BFMTV

Réveillon: sans Le Plus Grand Cabaret de Patrick Sébastien, France 2 perd près d'1 million de téléspectateurs

Patrick Sébastien dans  "Le Grand Bêtisier du 31" sur TF1.

Patrick Sébastien dans "Le Grand Bêtisier du 31" sur TF1. - Capture d'écran - "Le Grand Bêtisier du 31" sur TF1

France 2 a perdu près d'un million de téléspectateurs entre le réveillon 2018 et le réveillon 2019.

Patrick Sébastien tient sa revanche sur France Télévisions. Privée de son Plus Grand Cabaret sur son 31, France 2 a en effet perdu presque un million de téléspectateurs entre le réveillon du 31 décembre 2018 et celui de cette année, avec La chanson française fête le 31 animé par Faustine Bollaert, Sophie Davant et Daphné Bürki.

Le Plus Grand Cabaret de Patrick Sébastien avait en effet réuni près 3,8 millions de téléspectateurs l'année dernière, tandis que le programme diffusé cette année en a attiré 2,8. 

"Merci de m'avoir accordé le droit d'asile"

"Je voudrais vous remercier et remercier TF1 de m'avoir accordé le droit d'asile", a lancé Patrick Sébastien, hier soir, au début du Grand bêtisier du 31, animé par Karine Ferri et Christophe Beaugrand, auquel TF1 l'avait convié. L'émission a été regardée par 3,1 millions de personnes. 

De quoi adoucir l'amertume de Patrick Sébastien, toujours très remonté contre le groupe France Télévisions. 

"Ca me fait un peu de peine de penser à tous les gens qui nous ont suivi pendant 14 ans et qui regrettent vraiment - j'ai plein de témoignages de gens à qui ça va manquer, le 31 décembre. Et en même temps, ça me fait plaisir de venir faire le pied de nez ici", expliquait l'animateur de 66 ans, au Le Parisien, lors de l'enregistrement de l'émission. 

Après 22 ans de maison et 14 réveillons sur le service public, l'animateur a été écarté de l'antenne. Il a animé son dernier Plus Grand Cabaret du monde et la dernière édition des Années Bonheur en mai 2019.

"C'est pas les gens qui n'ont plus voulu de moi, c'est trois personnes qui ont décidé. Comme dans la société en général, il y a des gens en haut qui décident que ça c'est pas bon pour le peuple", expliquait-il à BFMTV, fin novembre dernier.

L'animateur, réclame désormais 5 millions d'euros d'indemnisations à France Télévisions.

dossier :

Joyeuses fêtes

Magali Rangin